Revenir à la rubrique : Mayotte

À Mayotte, le BQP ne dépassera pas 200 euros

Le panier rassemble un peu moins de produits, mais les transporteurs et les distributeurs ont accepté de baisser leurs tarifs. En tout, ce sont 74 produits qui sont inclus dans ce BQP, pour un prix qui ne dépassera pas 200€ jusqu'en mars 2023.

Ecrit par La-rédaction – le vendredi 09 décembre 2022 à 11H24

Avec une inflation à 4,1% en moins d’un an, Mayotte est durement touché par l’augmentation des prix. La population doit déjà faire face à une situation économique complexe, même si l’Insee a confirmé que le PIB de l’île aux parfums avait continué à croître en 2021-2022.
 
Les mesures annoncées par le ministre des Outre-mer doivent donc permettre de maîtriser la hausse des prix à la consommation, via notamment une baisse de l’octroi de mer sur certains produits. Le coût pour le Département est estimé à 1,8 million d’euros sur les six prochains mois, selon nos confrères de Mayotte Hebdo. En tout, ce sont 74 références qui sont concernées, avec notamment le riz, les ailes de poulet, le lait en poudre et demi-écrémé, la lessive en poudre. Par exemple, sur le poulet, l’octroi de mer passera de 5 à 0%.

Distributeurs et transporteurs ont aussi mis la main à la poche
 
Pour permettre une répartition des efforts sur tous les acteurs de la chaîne économique, d’autres acteurs ont également été encouragés à faire des propositions. Ainsi, les distributeurs Mayotte Tropic et Somaco s’engagent à moduler leurs prix. Les logisticiens ont également mis la main à la poche. Mayotte Channel Gateway, délégataire au port de Longoni, propose de faire baisser de 5€ le tarif de nettoyage des conteneurs pour quatre mois. Tilt affirme aussi faire une remise de 2% sur la commission transit pour trois mois.
 
Tous ces acteurs ont déjà signé une convention sacralisant ces engagements avec la préfecture et le conseil départemental le 28 novembre dernier.
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mayotte : des gendarmes agressés à Bandrélé, la zone quadrillée

Samedi, des gendarmes ont été violemment agressés par un groupe d’individus non identifiés sur un sentier de randonnée à la crête de Bandrélé, à Mayotte, rapporte Mayotte La 1ère. Selon la gendarmerie, un dispositif de recherche a été déployé pour retrouver les agresseurs. Les forces de l’ordre sont mobilisées pour quadriller la zone.

Mayotte : Les sortants favoris, le RN en embuscade

Si dans la première circonscription, la députée sortante Estelle Youssouffa (DVD) est ultra-favorite, Mansour Kamardine (LR) devra faire face à plus de difficultés, mais reste pour l’instant en tête des pronostics. Le RN, qui réalise de bons scores dans l’archipel depuis plusieurs années, a fait le choix de ne présenter qu’une seule candidate.

[Communiqué] Contamination des végétaux à Mayotte : risque sanitaire élevé dû aux pesticides, les consommateurs appelés à la vigilance

La préfecture de Mayotte met en garde ses habitants quant à la contamination de végétaux aux pesticides. Les autorités mettent en garde les consommateurs qui sont invités à ne pas réaliser leurs achats de fruits et légumes auprès des vendeurs sur le bord des routes en raison du danger qu’est susceptible de représenter la consommation de ces produits. Parmi les substances présentes dans les produits analysés se trouve le Diméthoate, un insecticide prohibé depuis février 2016, mais aussi du chlorpyriphos-éthyl ou de l’hexaconazole surdosés.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.