MENU ZINFOS
Faits-divers

Vidéo - Le père Fabrice Ibrahim condamné à 12 ans de prison pour viols


Le père Fabrice Ibrahim vient d'être condamné à 12 ans de prison pour les viols commis sur une paroissienne et son fils. Cette peine est moins lourde de trois ans par rapport aux réquisitions de l'avocate générale prononcées un peu plus tôt.

Par Isabelle Serre - Publié le Jeudi 14 Avril 2022 à 17:19

Casquette et masque n'ont pas permis à l'ancien homme d'église qui comparaissait libre de dissimuler son vrai visage à la barre de la cour criminelle
Casquette et masque n'ont pas permis à l'ancien homme d'église qui comparaissait libre de dissimuler son vrai visage à la barre de la cour criminelle
Le verdict est tombé ce jeudi soir dans le procès pour viols commis par l'ancien curé de la paroisse de la Plaine des Palmistes. L'homme d'église a été condamné à 12 années de réclusion criminelle, 5 ans de suivi socio judiciaire ainsi que d'une interdiction de travailler au contact des mineurs, une inscription au Fijais (le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes), une obligation de soins et une interdiction d’entrer en contact avec les victimes.

Un peu plus tôt au cours de cette deuxième et dernière journée de cour criminelle, 15 années de prison assorties d’un suivi socio judiciaire de 10 ans avaient été requises à l'encontre du prêtre de la Plaine des Palmistes accusé de viols sur une paroissienne et son fils, un adolescent à l'époque des faits. Avant d'être démis de ses fonctions, le père Fabrice Ibrahim officiait à la paroisse de la ville des hauts de l'Est jusqu'au milieu des années 2010. 

Ce jeudi matin au deuxième et dernier jour de son procès, la paroissienne Valérie* a apporté son témoignage et a éclairé la cour sur ce qu’elle a subi en 2011 et 2012.

"Je veux qu’il arrête"

A cette époque, elle avait pour habitude de confier au prêtre son désarroi au sujet de son couple. Très proche de lui puisqu’elle s’occupait de ses affaires courantes ainsi que de l’intendance de l’église, elle s’était sentie dans l’obligation d’accepter ses avances.

Pierre, son fils, a ensuite été appelé à la barre. Très ému, il a expliqué avoir trouvé la force de sortir des griffes du prêtre grâce à une nouvelle relation amoureuse. Mais aussi avoir été obligé de déménager pour fuir le scandale que ses révélations avaient provoqué. Puis, la difficulté de surmonter un traumatisme familial tout en acceptant son homosexualité. "Depuis que je connais la date de cette audience, je suis suivi par un psychiatre qui m’accompagne dans cette épreuve. Cela ne m’empêche pas d’avoir parfois envie de me jeter sous le métro. Je veux qu’il arrête", a conclu Pierre qui vit désormais en métropole. "On avait foi en Dieu mais surtout en lui et il fallait suivre son chemin pour aller au paradis", tel était l'état d'esprit des paroissiens qui, comme lui et sa mère, s'étaient réfugiés dans la foi en espérant trouver un salut.

"J’ai honte de ce que j’étais et de mon abus de pouvoir"

Après la pause méridienne, Fabrice Ibrahim s’est avancé à la barre. "Le choc carcéral m’a profondément touché et je ne suis plus la même personne", a expliqué l’accusé. Le quadragénaire a reconnu avoir été l’homme décrit par ses détracteurs, à savoir un homme autoritaire, rigide, dominateur et abusant de sa position. "J’ai honte de ce que j’étais et de mon abus de pouvoir", a-t-il confessé.

Et concernant les nombreuses relations sexuelles qu’il entretenait et qui se chevauchaient, l’ancien homme d’église a reconnu qu’il les devait à son statut. "Elles me valorisaient en tant qu’homme car je me suis toujours senti rejeté", a détaillé celui qui s’est aujourd’hui lancé dans l’apiculture.

"Mais vous aviez conscience qu’en contraignant un mineur, vous avez franchi la ligne rouge ?", a questionné un des avocats des parties civiles. "Mes pulsions et l’affection que j’avais pour Pierre étaient plus fortes que l’interdit", a reconnu Fabrice Ibrahim, 48 ans aujourd’hui.

L'accusé demeure dans le déni en soutenant que sa jeune proie n’avait jamais exprimé son désaccord

Pourtant, répondant ensuite aux questions de son avocat, Me Nicolas Normand, l'ancien curé a soutenu que Pierre n’avait jamais exprimé son désaccord, qu’il avait répondu à ses sollicitations sans rechigner. Une déclaration qui montre dans quelle ambivalence mentale se trouve toujours le mis en cause.

"Fabrice Ibrahim s’est servi des attributs de la religion contre la religion. Et l’église ne peut apporter son approbation car son honneur a été piétiné et trahi", a fustigé Me Jean-Jacques Morel pour la défense des intérêts du diocèse.

"La famille des victimes a été irradiée par cette bombe atomique", a poursuivi le bâtonnier Laurent Payen. "Cela pèse au quotidien dans la vie de Pierre. Ce prêtre était un modèle pour lui qui voulait suivre cette voie". 

La robe noire a insisté sur la soumission de Valérie, forcée à une première fellation ainsi que les suivantes. Puis celle de son fils Pierre, coincé dans son adolescence, sidéré par les fellations et les sodomies que le prêtre Ibrahim lui imposait régulièrement.

La représentante de la société a rappelé le contexte, détaillé les faits et leurs circonstances avant de requérir 15  ans de réclusion criminelle assortis d’un suivi socio judiciaire de 10 ans. 

C'est finalement à trois années de moins qu'il a été condamné. Les réquisitions concernant le suivi socio judiciaire auquel il devra s'astreindre sont elles aussi réduites de moitié.

Dès la sortie d'audience, l'avocat du condamné a immédiatement fait savoir que son client acceptait le verdict. "12 ans c'est tout à fait acceptable (...) C'est fini, il ne fera pas appel. Fin de l'histoire !", a commenté Me Nicolas Normand. 

RETOUR SUR L'AFFAIRE :

Pédophilie : Le père Ibrahim devant la cour criminelle pour le viol d'un paroissien mineur et de sa mère

Viol sur une paroisienne et son fils: "Oui, ça s'est passé" reconnaît le père Ibrahim


Les avocats Me Nicolas Norman (conseil de l'accusé), Me Laurent Payen (conseil des victimes) et Me Jean-Jacques Morel (conseil de l'évêché de La Réunion en tant que partie civile) réagissent à l'énoncé du verdict :






1.Posté par lan le 14/04/2022 18:23

il comparait libre ou quoi ?

2.Posté par valeo le 14/04/2022 18:25

Un malade de plus sur terre et dans l'Eglise.

3.Posté par jojo le 14/04/2022 20:14

c'est tout ? ... 12 ans , c'est sans doute peu ! ... mais les jurés en ont décidé ainsi ...

4.Posté par Sisi le 14/04/2022 22:05

Comment pouvait il comparaître libre ?

5.Posté par Taloche le 15/04/2022 07:04

Je me demande s'il faut encore l'appeler "pere" ?.

6.Posté par Oufti le 15/04/2022 08:52

Et un de plus quelle honte pour l’église. Il faudrait peut-être les castrer chimiquement !

7.Posté par Vera Cruz le 15/04/2022 09:15

Post 3 : il n'y a plus aucun juré dans une cour criminelle, uniquement des magistrats professionnels...

8.Posté par Justin le 15/04/2022 09:41

POURQUOI TOUS LES AUTRES ACCUSÉS POUR VIOL ET AGRESSIONS SEXUELS NE COMPARAISSENT PAS LIBRES COMME FABRICE IBRAHIM ?

POURQUOI LES AUTRES ACCUSÉS POUR VIOLS ET AGRESSIONS SEXUELS SURTOUT SUR MINEUR DE MOINS DE 15 ANS AU MOMENT DES FAITS SONT ONT UNE SENTENCE PLUS IMPORTANTE ET LÀ LE VERDICT EST PLUS CLÉMENT ?

JE NE COMPRENDS PLUS RIEN

9.Posté par XTC le 15/04/2022 09:49

L eglise de la HONTE et des INJUSTICES

10.Posté par Taloche le 15/04/2022 10:17

8. Justin.
Pourquoi ?.

Sans prendre la défense de ce monstre de l'église, je crois comprendre pourquoi. La mère étant adulte, elle n'a pas dit "non". le fils bien que mineur il avais quand même 14 ans et a cet âge on commence à comprendre certaine chose et il n'a pas dit "non" aussi. A mon sens, le tribunal a fait ce qu'il faire.

11.Posté par Blitz le 15/04/2022 10:05

Ils se feront un.plaisir de lui donner l'hostie en prison...

12.Posté par A mon avis le 15/04/2022 12:11

@ 10.Posté par Taloche

Donc pour vous, les victimes seraient responsables de leurs viols ? Elles l'auraient bien un peu cherché ?
Et le curé serait un peu la victime qui mériterait des circonstances atténuantes ?

Belle mentalité !

13.Posté par EnfantdelaFrance le 15/04/2022 13:00

Un bon arbre ne peut porter que des bons fruits disait Jésus Christ

Comment l église catholique peut elle porter le Père Ibrahim et tous les autres criminels sexuels?

Une réponse le ver est dans le fruit donc ...

A méditer.......

14.Posté par Jackie974 le 15/04/2022 17:11

Post 10 honte à vous … de dire ce genre de chose….. la solution est le mariage des prêtres … quand cette religion va t elle comprendre …

15.Posté par Taloche le 15/04/2022 19:53

12 A mon avis.
14 Jackie974

Ce n'est pas ce que j'ai dis. Ce monstre, je le condamne. Vu son statut social je crois qu'il mérite une peine beaucoup plus lourde. Mais de leur cote, les victimes, vu leur maturité n'ont rien fait de concret pour éviter les REPETITIONS de ces atrocités et c'est PEUT-ETRE
pour ça que le tribunal était aussi clément (ou du moins, ce que je pense). Penser ce que vous voulez mais quand quelqu'un touche une plaque chauffante chauffée à blanc, il fait une fois et il ne recommence plus.

16.Posté par jojo le 15/04/2022 21:49

pôvre homme ! ... Dieu n'est pas fier de lui ... l'enfer l'attends; il va griller dans les flammes éternelles et ne sera pas sauvé ....

17.Posté par Ouais... le 16/04/2022 14:53

Les victimes de viol, qui se débattent, luttent et crient ne sont pas une majorité. La plupart se dissocient pendant l agression, se figent, attendent que cela se termine. Si on observe, le comportement d une femme ou d un enfant, on voit qu ils ne sont pas réceptif, et donc à minima juste pour une question de morale on n impose pas de contact à ces personnes,une femme qui souhaite avoir un rapport avec un homme, le mec le sait elle le lui montre. Donc quand on s envoie une femme qui fait la planche ou qu il faut forcer, ç est une agression. Combien d homme on choisit de passer outre cette résistance ???

18.Posté par Ouais... le 16/04/2022 14:55

Taloche je comprends ce que vous dites, mais l emprise existe,ils ne sont pas venus chercher car ils aimaient ça.

19.Posté par A mon avis le 16/04/2022 15:51

@ 15.Posté par Taloche
vous écrivez :
" les victimes, vu leur maturité n'ont rien fait de concret pour éviter les REPETITIONS de ces atrocités "
ainsi vous confirmez ce que je vous reproche c'est à dire de penser que les victimes ont bien un peu cherché ce qui leur arrive ! Vous disculpez le prédateur !

Votre exemple de plaque brûlante ne correspond pas à la sournoiserie des prédateurs tels que ce curé.

Savez vous comment les escargots sont tués pour qu'ils ne se rétractent pas dans leur coquille ?
Eh bien, il faut les mettre dans l'eau froide et faire chauffer lentement : ils sortent de leur coquille en toute confiance, s'habituent à l'augmentation de température et sont tués lorsque l'eau est trop chaude.

20.Posté par Taloche le 16/04/2022 22:33

19. A mon avis.

Si vous lisez la moitié de ce que j'ai écrit, je ne peux rien pour vous. Par contre, Je refuse de comparer un cerveau humain à un escargot. L'Homme, quelque soit son QI est beaucoup plus malin qu'un mollusque.

21.Posté par Marseillais le 17/04/2022 10:51

Et oui taloche dit qq chose d'intéressant mm si je condamne vraiment ce prêtre...comment peut on croire que pour aller au paradis il faut pratiquer une fellation aux pretre.. (ou autre) emprise ou pas emprise je suis désolé mais avec un peu de jujotte n'arriverai pas arreter de tous vous placer comme des pauvres victimes sans défense.....je le répète je condamne fermement ce pretre pedophile en plus.....

22.Posté par coupdesang le 17/04/2022 19:12

ce jeune a lancé un appel au secours à 2 prêtres du tampon qui n'ont rien fait pour l'aider, malgré l"obligation qui leur été faite de dénoncer ces crimes à la justice par le Pape. Il s'agit d'un délit pour non dénonciation de crimes. mais pas trop de vagues au vu de la pénurie de curés! si l'église s'autorisait à ordonner prêtres des femmes, ces crimes diminueraient considérablement....

23.Posté par A mon avis le 17/04/2022 21:48

@ 20.Posté par Taloche
A lire vos commentaires, ce n'est pas certain ! ....

24.Posté par Taloche le 18/04/2022 08:43

A mon avis .


Dans ce cas, on se la f....

25.Posté par billout le 18/04/2022 16:45

Que dit l 'évêque , il va chercher les faux prêtres de L ' O I au lieu des bons de métropole , pour garder son pouvoir sur l 'église de la réunion .

26.Posté par Mélanie le 18/04/2022 18:49

Taloche
(…)
Si tes commentaires se limitent à tes croyances garde les pour toi petit.
Tes croyances sont tout sauf des faits.
Limite toi aux faits ça t'évitera de te ridiculiser

27.Posté par billout le 19/04/2022 09:30

Maintenant direction prison foutue pour son kiki.

28.Posté par Michaël le 19/04/2022 15:15

Un curé pédophile de plus? C'est à se demander s'ils ne sont pas majoritaires.. Faudrait faire des articles sur des curés vraiment abstinent, mais peut-être que cela n'existe pas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes