Revenir à la rubrique : Economie

Vidéo – Une « Nouvelle économie » pour La Réunion de 2030

C'est en présence de la quasi-totalité des agents de la cellule économique que la présidente de Région, Huguette Bello, a dévoilé ce mercredi les grandes lignes de la "Nouvelle économie" promue par sa majorité depuis son arrivée à la tête de la Pyramide inversée. Adopté fin 2022, ce programme de développement économique, voulu comme une sorte de répertoire des dispositifs d'aides aux entreprises et réparti en six grandes priorités, s'accompagnera d'une campagne de communication à la rentrée.

Ecrit par SI – le mercredi 05 juillet 2023 à 16H40

Cette nouvelle « Nouvelle économie » mise en avant par la majorité fait suite à la révision du Schéma régional de développement économique, d’internationalisation et d’innovation (SRDEII). Celle-ci est répartie en six priorités, à savoir le soutien au dynamisme des entreprises, la structuration des filières prometteuses (tourisme, innovation, export, numérique, secteurs productifs, pêche, aquaculture, audiovisuel, jeux vidéos), l’insertion internationale, l’innovation et la recherche, une croissance équilibrée au service des territoires et enfin, la promotion d’une économie plus coopérative, inclusive et équitable.

Des thématiques qui sont censées « préparer l’économie réunionnaise de la prochaine décennie » comme l’a rappelé Huguette Bello. Une économie qui pourra compter bien évidemment sur le soutien de la collectivité régionale, qui mettra sur la table jusqu’à la fin de la mandature pas moins de 430 millions d’euros de fonds FEDER (dont la Région Réunion est autorité de gestion) pour le renfort de la compétitivité des entreprises locales ainsi que de 280 millions d’euros pour des aides sur fonds propres de la Région. La collectivité régionale bénéficiera bien entendu des crédits européens, pour un total avoisinant le milliard et demi d’euros sur la période 2021-2027, faisant de La Réunion le territoire français le plus soutenu financièrement par Bruxelles, comme l’explique Huguette Bello :

Il existe à ce jour 58 dispositifs régionaux qui couvrent de multiples besoins allant des subventions aux prêts en passant par la prise de participation au capital ou encore par l’entrée d’entreprises en incubation. Des outils économiques qui sont de nature multiples, « soit dans l’innovation, l’export, le numérique, l’industrie, la production locale le cinéma ou les jeux vidéos », rappelle Patrick Lebreton, vice-président de la Région en charge des affaires générales, des finances et de l’économie.

D’emblée, la Région Réunion a souhaité répondre à une question simple, à savoir comment mettre à disposition des entreprises les instruments économiques de la Région et de l’Europe « de façon directe et rapide » indique Patrick Lebreton. « Nous avons constaté avec étonnement qu’il n’existait pas de répertoire de nos aides, et ce alors que le monde économique le réclame depuis de nombreuses années. Nous avons donc décidé d’en construire un pour répondre directement aux besoins exprimés par les acteurs économiques sur l’intégralité de nos dispositifs », poursuit le M. Économie de la Région Réunion.
 

Ce guide, qui sera réédité chaque année pour tenir compte de l’évolution permanente des régimes d’aide, sera accompagné du lancement d’un site internet www.lanouvelleéconomie.re, qui rassemblera pour la première fois toutes les informations sur les aides aux entreprises de la Région Réunion et de l’Europe. Une fonctionnalité en ligne permettra d’accéder à un formulaire de prise de contact concernant son éligibilité à un dispositif d’aide mais également de déposer son dossier FEDER.

Par ailleurs, la Région lancera le 7 septembre prochain un séminaire avec des partenaires économiques, le premier d’une longue suite qui lui permettra d’aller au plus près des entreprises de toutes les micro-régions de l’île. « Une action qui vient répondre au besoin d’une meilleure interaction entre le monde économique et l’action publique, mais aussi aux porteurs de projet de venir s’informer, échanger et avoir un contact plus direct avec les directions de la Région qui assurent les instructions et le suivi des aides », conclut la Région.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Dérogation pour les produits de construction : « Une victoire écologique et sociale » pour Gaillard et Ratenon

Dans un communiqué, les députés Jean Hugues Ratenon et Perceval Gaillard saluent la décision du Parlement européen d’autoriser La Réunion et les autres territoires ultramarins à importer des produits de construction de pays tiers sans marquage CE. Une mesure permettant de réduire les coûts pour les entreprises et les consommateurs, tout en réduisant l’impact écologique associé au transport.

La CRC épingle la SAPHIR sur la gestion durable de l’eau

La Chambre régionale des comptes de La Réunion a publié son rapport d’observations définitives sur la société d’aménagement des périmètres hydroagricoles de La Réunion (SAPHIR), après son premier contrôle initié en février 2023. Le rapport, qui a finalisé ses observations en octobre 2023, critique les pratiques actuelles de SAPHIR, soulignant sa dépendance financière aux ventes d’eau et ses modalités d’action qui ne s’inscrivent pas pleinement dans une gestion durable de l’eau.

Henri Nijdam : “Le Quotidien ne sera pas un journal low-cost”

Propriétaires depuis ce mercredi à minuit du Quotidien, Henri Nijdam et Jean-Jacques Dijoux ont livré quelques éléments sur le futur du journal. Aux lecteurs, les nouveaux hommes forts de ce pilier de la presse locale assurent que Le Quotidien nouvelle formule sera de qualité.