Revenir à la rubrique : Santé

Variant Omicron : 2 cas détectés à l’île Maurice

Une personne de retour d'Afrique du Sud était porteur du variant Omicron à Maurice. La compagne d'un autre voyageur a aussi été testée positive.

Ecrit par Zinfos974 – le dimanche 12 décembre 2021 à 08H23

Le ministre de la Santé à Maurice a annoncé l’apparition du variant Omicron sur l’île Maurice. « Les deux patients positifs au variant Omicron étaient asymptomatiques durant le suivi médical. Ils sont restés sous surveillance et les tests effectués jeudi se sont révélés négatifs. Ils sont déjà rentrés chez eux« , a expliqué le docteur Kailesh Jagutpal.

Le contact-tracing a permis de détecter 12 cas suspects dans l’entourage des deux contaminés par le variant Omicron. Des séquençages sont en cours.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les cas de coqueluche augmentent en France, comment protéger les nourrissons ?

Face à la recrudescence de la coqueluche en France depuis le début de l’année 2024, la Haute Autorité de santé (HAS) a publié aujourd’hui de nouvelles recommandations vaccinales.
Cette infection respiratoire, hautement contagieuse, a causé la mort de 17 personnes depuis janvier, dont 12 nourrissons âgés d’un à deux mois, un enfant de quatre ans et trois adultes de plus de 85 ans.

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.