Revenir à la rubrique : Communiqué | Société

Une mobilisation devant le collège Marcel Goulette pour dénoncer l’état de délabrement de l’établissement

Un collectif du personnel du collège Marcel Goulette, soutenu par les parents d'élèves, annonce une mobilisation devant les grilles jeudi 4 avril 2024. Ils entendent faire bouger le Conseil départemental sur la situation de l'établissement scolaire.

Ecrit par N.P. – le mardi 02 avril 2024 à 11H20

Le communiqué :

Le collectif du personnel du collège Marcel Goulette, soutenu par les parents d’élèves, mènera une action de grève le jeudi 4 avril 2024. Cette décision est la conséquence de l’absence de réponse du Conseil Départemental concernant toutes les revendications ci-dessous :

– Une réhabilitation programmée du collège.
– L’augmentation significative du nombre d’agents à plein temps pour la rentrée scolaire 2024/2025 afin de couvrir l’ensemble des besoins de fonctionnement de l’établissement.
– Une refonte urgente de la carte scolaire pour l’année scolaire 2025/2026, afin de faire baisser la pression démographique dans un collège devenu sous-dimensionné et inadapté au vu de son état de délabrement avancé.

Ces revendications ont été exposées lors d’une réunion au rectorat le mardi 27 février en présence, notamment, de Monsieur Le Secrétaire Général puis le jeudi 29 février 2024 au collège en présence d’une responsable du Conseil Départemental et, enfin, font suite à un courrier à l’attention de Monsieur le Président du Conseil Départemental, déposé lors du conseil d’Administration du collège en janvier 2024.

Les professeurs et les parents tiennent à faire savoir que cette journée, qui vient juste après une journée de mobilisation dans l’Éducation Nationale, n’est pas une journée de plus mais la conséquence de plus de vingt ans de lutte pour travailler dans des conditions décentes et sans danger pour les élèves comme pour les personnels. Une situation qui n’a jusqu’ici suscité aucune mesure d’envergure de la part du département.

Il n’y a pas qu’en Seine Saint-Denis que le musée des horreurs existe, il sera visible ce jeudi 4 avril devant les grilles du collège dès 7h.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les Chroniques de tonton Jules #171

Au fou ! C’est tout ce que j’ai trouvé à vous dire en guise d’introduction, ce jour. Les jours passent et les contes de la folie ordinaire enflent avec la constance d’un blob dévastateur. Il va devenir de plus en plus difficile de dormir sans cauchemarder.

Générosité : Merci pour Maël

Une nouvelle qui fait du bien. Maël, ce jeune Saint-Josephois porteur du syndrome Ravine, pourra de nouveau voyager en toute sérénité . Grâce à un grand élan de générosité, la famille de a pu faire l’acquisition d’un véhicule adapté.

Pour vous inciter à utiliser des barquettes en verre, Oyobo les lave à votre place

L’entreprise locale Oyobo développe un écosystème de contenants en verre qui sont mis à la disposition des entreprises, à destination de leurs salariés qui consomment des plats à emporter pour déjeuner. Le consommateur n’a plus à se soucier de transporter avec lui une consigne propre, c’est Oyobo qui se charge de la lui fournir, puis de la laver.