Revenir à la rubrique : Social

Un huissier bloque les comptes d’un artisan, la FER veut des explications

Joël Mongin, Hugues Atchy, Giraud Payet et quelques artisans de la Fédération des entreprises de La Réunion ont rendu visite à l’huissier qui a "bloqué le compte d’un artisan". Le notable a dirigé les artisans vers l’avocat qui lui a donné cet ordre.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le mardi 02 juin 2009 à 16H36

L’une des revendications des artisans des petites et moyennes entreprises depuis l’année dernière, est que “la Préfecture demande aux huissiers d’être plus souples dans leur procédure”.

De la souplesse, l’huissier du Moufia en a eu tout à l’heure avec l’artisan “qui n’a plus les moyens de travailler”. L’homme de justice a réussi à convaincre les membres de la FER qu’il “n’était pas responsable de ce blocage de comptes”.
Il a expliqué à ses interlocuteurs qu’il ne pouvait lever la procédure que sur ordre de l’avocat. Les artisans sont donc repartis pour tenter un ultime recours auprès de l’avocat.

“Il n’est pas le seul dans ce cas. Il y a deux autres collègues qui sont dans cette situation. Aujourd’hui, ils ne peuvent plus acheter du matériel et régler leur facture de gestion courante. Cela va compliquer un peu plus notre activité”.

“Il va falloir encore se battre pour se faire entendre, mais aussi pour que les pouvoirs publics transforment leurs paroles en actes et tiennent aussi leurs promesses”.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.