Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Réforme des retraites du gouvernement – Quelle démocratie ?

Face à un tel déni de démocratie, quel espoir reste-t-il pour ceux qui s’estiment trahis et vendus par ce gouvernement et par les élites qui les dirigent ? Le débat parlementaire autour du projet de réforme des retraites du gouvernement Bornée/Macron présente de monstrueuses incohérences. Le gouvernement nous parle de la libre expression parlementaire, du […]

Ecrit par Saucratès – le dimanche 12 mars 2023 à 15H54

Face à un tel déni de démocratie, quel espoir reste-t-il pour ceux qui s’estiment trahis et vendus par ce gouvernement et par les élites qui les dirigent ?

Le débat parlementaire autour du projet de réforme des retraites du gouvernement Bornée/Macron présente de monstrueuses incohérences. Le gouvernement nous parle de la libre expression parlementaire, du libre jeu de la démocratie, mais il n’y a rien de démocratique ni de juste dans le fonctionnement des instances parlementaires françaises. Juste une impression de vol de notre démocratie par un système injuste et monstrueux. 

Le gouvernement Bornée/Macron a donc imposé un vote bloqué au Sénat permettant d’éliminer tous les amendements refusés par le gouvernement. Et une commission mixte paritaire (députés et sénateurs) de 14 membres titulaires (et autant de suppléants), dont 5 issus du camp présidentiel et 4 issus de la droite (et 5 autres membres des partis d’opposition), va débattre mercredi pour se mettre d’accord sur un texte commun qui pourra être adopté par les deux chambres en quelques heures. Ou comment comprendre qu’un texte puisse faire l’objet d’un accord en commission mixte paritaire alors qu’il n’a pas pu être adopté à l’Assemblée Nationale par les députés ? Quelle démocratie est-ce là ?
 
De mon côté, le jeu des syndicats me pose aussi un grave problème. Évidemment, ils ont appelé leurs adhérents à voter pour Macron, parfois publiquement, ou du moins à faire barrage à son adversaire du deuxième tour, comme si le danger démocratique ne venait pas avant tout du programme d’Emmanuel Macron et de son projet de réforme tout azimut de notre modèle social et de la vente de la France aux intérêts de l’ultra-libéralisme et de l’ultra-capitalisme financier dont il est issu.
 
Mais selon moi, les leaders syndicaux savent parfaitement que le combat syndical dans la rue ne sert strictement à rien. Ils ne bataillent pas pour combattre cette réforme véritablement, mais pour montrer leur puissance, pour se positionner face au gouvernement, pour se donner une importance, un poids, pour pouvoir peser dans des débats auxquels nous n’assisterons pas. Nous sommes devant un jeu de dupes. Les salariés manifestent dans la rue, se battent, souffrent, perdent de leur salaire et de leur temps, agressent ou emmerdent d’autres citoyens non grévistes … Et les leaders syndicaux parlent de violence, encouragent à mots couverts la violence, mais tractent dans le plus grand secret et cherchent en fait à se présenter en alternative, prêts à rejoindre ce même gouvernement si l’occasion se présentait. 
 
Comme je l’ai déjà indiqué, je n’adhère pas à ce combat et à ces méthodes. Comme toutes les réformes qui les ont précédées, cette réforme des retraites est injuste, mais pas plus que toutes les réformes précédentes. Celles-ci étaient elles-mêmes injustes. Et notre régime actuel que ces syndicats défendent est lui-même déjà injuste et moins disant que les régimes que l’on observait jusqu’à présent. 
 
Les projets défendus par la CFDT de régime de retraite par points sera tout aussi injuste que cette réforme. Je rêve pour ma part d’une Révolution comme celle de 1789, qui mettrait à bas à la fois le régime monarchique qui nous dirige, qui nous contrôle, qui nous écrase sous des intérêts particuliers, sous des règlements européens sous queue ni tête, sans logique si ce n’est une logique ultra-libérale, mais aussi des institutions comme le Parlement, comme les syndicats, comme les partis politiques, qui n’ont plus rien de démocratiques, qui n’ont même jamais rien eu de démocratique. 
 
Je ne participerais pas à des manifestations sans avenir et sans intérêt dont le seul objet est de donner une légitimité à des personnes qui ont elles-mêmes participé à la réélection d’Emmanuel Macron et l’élection de son gouvernement.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La paix dans les cœurs et le courage de l’esprit pour une extinction des foyers de tension.

Nous vivons dans un monde où les conflits et les tensions sont malheureusement monnaie courante. Des foyers de tension persistent dans de nombreuses régions, causant souffrances et désespoir aux populations concernées. Face à cette situation, il est plus que jamais nécessaire de faire appel à la paix dans les cœurs et au courage de l’esprit pour que nous puissions obtenir des actes tangibles dans la cessation de ces foyers de tension.