Revenir à la rubrique : Société

Piton Saint-Leu : Enseignants, parents et élèves dénoncent l’état du collège Marcel Goulette

Un mouvement de grève a secoué le collège Marcel Goulette jeudi. Le personnel, avec le soutien des parents d'élèves et des élèves, déplore la dégradation de leurs conditions de travail à cause du mauvais état du bâti. Ils demandent au Département de prendre les mesures nécessaires pour réhabiliter l'établissement.

Ecrit par M.B – le vendredi 05 avril 2024 à 06H24

Des professeurs en colère, et des élèves qui en ras-le-bol, voilà ce qu’on pouvait trouver devant les grilles du collège Marcel Goulette ce jeudi matin. Sur les quatre-vingt enseignants de l’établissement, une bonne partie a décidé de se joindre au mouvement de grève pour demander des vrais travaux de rénovation.

La situation ne cesse de se dégrader depuis “au moins 10 ans. Mais avec le mauvais temps du début d’année 2024, cela rend la situation intenable”, explique Gaëla Jaouen, représentante des enseignants au conseil d’administration du collège. “Nous avons eu des infiltrations dans certaines classes, et le réseau électrique a été touché. Certaines salles étaient donc inutilisables, et il n’était pas rare de voir un collègue et ses élèves errer dans les couloirs à la recherche d’une salle au sec”, ajoute Vincent Mak Yuen, lui aussi représentant des professeurs au CA. “À certains endroits, il y a eu tellement d’infiltrations que l’on voit la structure du bâtiment. Le fer à béton commence à apparaître au plafond. Le collège date de la fin des années 70 et doit être rénové. Certaines salles spécialisées sont vétustes et doivent être vraiment rénovées”, poursuit-il.

Un ventilateur qui tombe sur une élève

 

Au-delà des problèmes d’organisation que cela pose, les enseignants dénoncent surtout un collège qui devient dangereux pour ceux qui y travaillent, personnels comme élèves. “Une collègue s’est électrocutée en branchant son téléphone sur une prise. Un ventilateur est déjà tombé sur une élève. Nous avons même le bâtiment J qui commence à être dangereux, à tel point qu’on nous a annoncé que des étais vont être installés. Cela ne donne pas confiance”, liste Gaëla Jaouen. Tous les deux dénoncent un personnel et des élèves en souffrance.

Sur les 13 agents polyvalents, huit sont en arrêt. La gestionnaire a aussi été arrêté une quinzaine de jours, cela devient compliqué, poursuit la représentante des enseignants, les réponses qu’on nous donne sont insuffisantes. Mais malgré tout, nous aimons beaucoup notre collège. Il est très arboré et agréable à l’extérieur, il faut juste éviter de rentrer à l’intérieur. Pour vous donner une idée, les toilettes sont tellement insalubres que certains élèves se retiennent toute la journée. On se rend vraiment compte de la différence quand on va en formation dans d’autres établissements. L’autre jour, j’étais au collège de Trois-Bassins et j’avais l’impression d’être à Disneyland, tant il était bien”.

 

“On n’a pas eu sport pendant deux mois, car l’eau n’était pas potable”

 

Une réunion a été organisée le 29 février dernier avec le Département, mais cela n’est pas suffisant pour les principaux intéressés. “On nous promet deux agents de plus et quatre préfabriqués. Or, nous voulons des travaux d’ampleurs. La rénovation de l’internat a aussi été évoquée, mais le bâtiment est fermé depuis deux ans, et sert surtout à héberger des lycéens de Stella”, s’agace Vincent Mak Yuen. “Cela en devient même contraire à la dignité humaine”, souffle une professeure qui souhaite rester anonyme. Cette dernière s’attaque également à un autre problème que subissent les professeurs : le nombre d’élèves par rapport aux moyens engagés. “On ferme des classes à la Pointe des Châteaux et les collègues sont mutés ici, mais juste en remplacement des départs. Nous restons à effectifs constants, alors que le nombre d’élèves ne baisse pas. Résultat, nous n’avons pas assez de salles et les deux préfabriqués qui servent de permanence sont régulièrement surchargés. De toute manière, il fait une telle chaleur à l’intérieur que cela ne présente pas beaucoup d’intérêt”, évoque l’enseignante anonyme.

Pour les élèves aussi, la situation devient aussi invivable. Ainsi, pour Elliot, en 3ᵉ, l’état du collège ne l’aide pas vraiment à travailler. “C’est sale et pas entretenu. De nombreux ventilateurs ne fonctionnent pas et cela ne donne pas envie de travailler. Ils ont même dû fermer une partie de l’espace devant le réfectoire, car le trottoir s’est effondré”, explique le jeune garçon. À ses côtés, deux anciens élèves du collège racontent aussi les difficultés qu’ils ont connues lorsqu’ils étaient dans l’établissement. “On voyait les professeurs râler contre l’état des classes. Maintenant que nous sommes au lycée, on s’est réellement rendu compte du confort qu’on a actuellement”, explique Arthur. Clément se souvient, lui, des cours d’EPS annulés pendant deux mois “car l’eau n’était pas potable sur les terrains. En plus, ce n’était pas couvert, on mourrait de chaud”. Si mes cours devraient reprendre ce vendredi, tous espèrent que le message a été passé pour que des travaux d’ampleurs soient lancés.

 

La réponse du Département

La révision de la carte scolaire ne dépend pas de nous pour le timing car cela implique les communes aussi (pour les affectations en école primaire et de CM2 en sixième), le rectorat coordonne. Saint-Leu est bien notre priorité, pour le Rectorat aussi, mais ensuite il y a les procédures…Nous avons rappelé cette priorité au principal du collège de la Pointe des Chateaux le 29 mars, et elle avait été exposée à tous dès le mois de décembre : rééquilibrer les effectifs entre les trois collèges, à savoir désengorger Marcel Goulette au profit de Harry Gruchet et Pointe des châteaux. Compte tenu des différentes instances qui doivent être consultés et rendre leur avis il est vraisemblable que l’on soit sur un objectif rentrée 2025.

Pour ce qui est des bâtiments, les professeurs d’EPS avaient menacé de débrayer l’an dernier, en raison de l’absence de zones d’ombres sur les deux plateaux sportifs intra-muros.
Nous avons proposé deux solutions:

– Une solution à court terme destinée à améliorer le confort thermique des utilisateurs (pose de voiles d’ombrages, construction d’un abri soleil en modulaire, et pose d’une résine destinée à abaisser les températures habituellement ressentie sur les plateaux noirs). Ces travaux ont été réalisés l’année dernière.
Coût des travaux: 150 000€

-Une solution à long terme qui consiste à couvrir notamment les équipements sportifs par des ombrières photovoltaïques. Pour permettre la mise en œuvre de cette solution, le Département procèdera au second semestre 2024 au lancement d’un appel à projet.

Par ailleurs, et afin de répondre aux autres interrogations sur le bâti scolaire, nous avons été conviés, le 29 février, à une réunion de travail en présence de la Direction de l’établissement et des représentants du personnel. Il a été rappelé qu’une planification de travaux avait été réalisée l’année dernière en concertation avec l’établissement. Cette planification se décline comme suit:

– Remplacement de 2 salles de classes (modules) pendant les vacances de mai 2024
– Création d’une zone d’attente au sein de la vie scolaire en mai 2024
– Remplacement de 4 salles de classes (modules) prévues pour 2025 et 2026
– Réhabilitation complète de l’internat prévues de 2025 à 2027 (études et travaux compris)
– Divers travaux dans le bâtiment J prévue dans le courant de 2024

La planification de ces travaux doit tenir compte des délais administratifs et règlementaires ainsi qu’à la bonne tenue du calendrier scolaire.

Tous ces éléments ont été communiqués aux personnels du collège.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

VivaTech : La Réunion en force au plus grand salon du monde pour les nouvelles technologies

La Région Réunion envoie une forte délégation de représentants de 10 startups participer au salon international VivaTech qui s’ouvre demain matin porte de Versailles à Paris.
Il s’agit du plus grand salon au monde en matière de nouvelles technologies, qui est même passé devant le CES de Las Vegas, et il accueillera encore cette année des intervenants de très grande qualité. Et notamment beaucoup de fonds d’investissements à la recherche de sociétés à financer. Exactement ce que recherchent nos startups locales…

Don du sang : Planning des collectes du mardi 21 au samedi 25 mai

L’Etablissement Français du Sang La Réunion- Océan Indien met à jour son planning de collectes de sang organisées du mardi 21 au samedi 25 mai 2024 (report de la collecte prévue le 22/05 à la mairie de St-Louis à une date ultérieure et prolongation des horaires de la collecte de Carrefour Roquefeuil St-Gilles les Bains ce 22/05)?