Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Les homosexuels : délinquants, sous-citoyens… À quand l’égalité pour tous ?

La Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie a lieu dimanche 17 mai. À la veille des élections européennes, la France doit montrer que la dynamique européenne a pour clef de voûte la lutte contre toutes les discriminations. À La Réunion, comme l’a souligné l’association Tjenbé Rèd en présentant son rapport sur place […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 18 mai 2009 à 09H51

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

La Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie a lieu dimanche 17 mai. À la veille des élections européennes, la France doit montrer que la dynamique européenne a pour clef de voûte la lutte contre toutes les discriminations.

À La Réunion, comme l’a souligné l’association Tjenbé Rèd en présentant son rapport sur place en janvier dernier, l’absence de lieu de rencontre et d’espace de dialogue, le manque d’association LGBT (lesbienne, gaie, bi & trans) ainsi qu’une certaine homophobie, plus ou moins latente, favorisent l’isolement des personnes et entravent la prévention du sida ou du risque suicidaire.

En France, le ministère de l’intérieur a voulu ficher les personnes homosexuelles et transsexuelles.

Dans plus de 86 pays et notamment, dans l’Océan Indien, l’île Maurice ou les Seychelles, l’homosexualité est punie de mort ou de prison.

Pour ces raisons, nous appelons à la dépénalisation universelle de l’homosexualité.

Nous rappelons qu’accorder les mêmes droits civiques à toutes et tous n’enlève rien à personne, au contraire : ainsi, ne pas accorder le droit au mariage ou à l’adoption est un archaïsme inexcusable ; de même, les personnes transgenres sont des personnes responsables et doivent pouvoir changer de sexe sans passer par les fourches caudines de la psychiatrie.

Enfin, alors que les personnes homosexuelles et transgenres ont six à treize fois plus de risques de se suicider, nous appelons les pouvoirs publics et les éluEs réunionnaiSEs à lutter contre une logique homophobe et transphobe d’infériorisation, d’exclusion, et de stigmatisation.

Pour Tjenbé Rèd, association noire & métisse de lutte contre l’homophobie et le sida,
Yann Carl,
Secrétaire général
http://www.tjenbered.fr/

Pour l’ARPS, Association réunionnaise pour la prévention du sida,
Alain Domercq,
Président
http://www.arps-info.com/

Pour ELCS, Elus locaux contre le sida
Christophe Pomez,
Elu à Saint-Paul, Délégué départemental à La Réunion
http://www.elcs.fr/

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Bon sens

(Les humains seraient-il monstrueusement insensés ?)

Qui est responsable du chaos?

Je suis impressionné par le nombre de personnes qui souhaitent devenir premier ministre de Macron ! L’intéressé s’en amuse, écrit aux Français sur l’incapacité de ces prétendants de s’accorder, et part en voyage aux Etats-Unis. La course à la soupe n’aide pas à clarifier la situation critique dont la responsabilité en revient au Président de la République. A lui seul !