Revenir à la rubrique : Social

Les assistants d’éducation demandent une audience à la Préfecture

Toujours réunis devant la préfecture, les assistants d'éducation attendent d'être reçus par le Préfet. Ils reçoivent le soutien dans leur combat de Daniel Gonthier et Jean-Hugues Ratenon.

Ecrit par Karine Maillot – le vendredi 12 juin 2009 à 10H49

Les assistants d’éducation sont environ une cinquantaine arrivant des quatre coins de l’île à se réunir ce matin devant la préfecture pour une demande d’audience. Ils devraient être reçus ce matin même par le Préfet Pierre-Henri Maccioni. Leur revendication : la pérennisation des contrats des 348 assistants d’éducation de l’île dont le contrat prend fin.

Le maire de Bras-Panon, Daniel Gonthier, est venu sur place soutenir les agents en contrat précaire. Il a fait parvenir un courrier au Ministère de l’éducation ce matin même, afin de demander au gouvernement « d’avoir une attitude responsable en ces temps de crise mondiale ».

Jean-Hugues Ratenon, président de l’association « Agir Pou Nout Tout » était également sur place. Ce dernier fait référence à « une décision qui a été prise en Préfecture en juin 2003, qui promettait la prolongation des contrats des aides éducateurs en postes d’assistants d’éducation. Il n’y a finalement pas eu de solution durable » constate l’homme de terrain.

Le Mouvement des assistants d’éducation a également prévu, lors d’une réunion en milieu de semaine, de déposer une motion à la Préfecture le mercredi 17 juin, en souhaitant être reçu avant par le Rectorat.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.