Revenir à la rubrique : Social

Le principal du collège Joseph Hubert convoqué aux Prudhommes ce jeudi

Les contrats précaires de l'Education nationale font à nouveau parler d'eux sur le plan juridique. Le Tribunal des Prudhommes de Saint-Pierre a, en effet, annoncé la convocation du principal du collège Joseph Hubert de Saint-Joseph ce jeudi 28 mai. Ce nouvel épisode intervient en réponse au recours déposé par une précaire à l'encontre du chef d'établissement et rappelle la lutte engagée par les précaires afin de faire valoir leurs droits.

Ecrit par Ludovic Robert – le mardi 26 mai 2009 à 19H45

La série du combat des précaires contre les chefs d’établissement se poursuit un peu plus d’un mois après la condamnation délibérée à l’encontre du lycée Bois-Joly Potier au Tampon. Cette fois encore, c’est la résiliation d’un contrat qui a causé le nouveau dépôt de plainte devant les Prud’hommes de Saint-Pierre.

Même s’ils n’ont pas été réintégrés dans leur ancien établissement d’exercice, les trois anciens précaires de Bois-Joly ont obtenu gain de cause avec, à la clé, la re-qualification symbolique de leur CDD en CDI et un dédommagement de 31.000 euros.

Après la réponse favorable délibérée en faveur des plaignants du Tampon, la justice prudhommale de Saint-Pierre aura, à nouveau, la responsabilité de trancher dans l’affaire des précaires de l’éducation nationale.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.