Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Le gouvernement Valls insulte tous les chrétiens de France et d’outre-mer

Le 16 février dernier, toute une escouade de flics débarquait chez un hébergeur de sites français dans l’Est de la France et saisissait dans le cadre de l’état d’urgence des serveurs hébergeant le site web d’un prêtre catholique du diocèse de Paris. Ce prêtre qui évangélise via le Net est un homme pacifique qui met […]

Ecrit par – le lundi 22 février 2016 à 11H58

Le 16 février dernier, toute une escouade de flics débarquait chez un hébergeur de sites français dans l’Est de la France et saisissait dans le cadre de l’état d’urgence des serveurs hébergeant le site web d’un prêtre catholique du diocèse de Paris.

Ce prêtre qui évangélise via le Net est un homme pacifique qui met en lumière les mensonges et les violences du Coran et de l’islam. Il n’a reçu aucune lettre recommandée ni aucune convocation préalable au commissariat pour donner des explications sur son travail. Aucun reproche censé et juste ne peut lui être fait.

Grâce à l’état d’urgence, le triumvirat d’enfer Hollande, Valls, Cazeneuve qui a une haine maçonnique GODF sans limites envers le christianisme s’assied sur la procédure légale habituelle qui consistait à mettre le mis en cause en garde à vue et lui faire signer un document autorisant la police à pénétrer chez lui en sa présence pour investiguer et, au besoin, récupérer un ordinateur pour en examiner le disque dur.

Au vu de tous les attentats perpétrés en France par des musulmans et suite aux attentats récents, on aurait pu penser que c’est vers des musulmans radicalisés ou en voie de radicalisation que le gouvernement ferait des investigations. Pas du tout.

Après avoir failli dans sa mission de surveillance et de mise hors d’état de nuire des terroristes musulmans (il n’y a pas de terroristes chrétiens, bouddhistes, hindouïstes, agnostiques etc.) à Toulouse et à Paris au Bataclan, le ministre de l’Intérieur -et des Cultes- ne trouve rien d’autre à faire que de s’attaquer lâchement à un prêtre catholique.

La raison que l’on peut subodorer est que son site dénonce l’islamisme et les exactions sanguinaires et barbares ordonnées par un calife autoproclamé.

Cela dérange nos dirigeants politiques affidés à la Rue Cadet, à Paris, lesquels ne sont que les marionnettes du grand maître du Grand Orient de France, Daniel Keller.

Notre gouvernement n’est-il pas l’ami très proche de pays qui encouragent et financent le terrorisme de Daech, tels que l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie ?

Depuis Sarkozy, le gouvernement ne jure que par l’UOIF, la branche française des Frères musulmans, une organisation terroriste reconnue comme telle par plusieurs États musulmans, notamment l’Égypte où le maréchal Sissi les a déglingués.

Fabius lui-même n’a-t-il pas affirmé que le groupe terroriste africain al-Nosra faisait du « bon boulot » ?

En dérangeant un prêtre dans sa mission d’évangélisation, en lui mettant des bâtons dans les roues, c’est tous les prêtres de France et de tout l’outre-mer que le gouvernement Valls méprise et insulte.

C’est le cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris que le GODF nargue par l’intermédiaire de son ministre de l’Intérieur et des Cultes.

Ce sont tous les chrétiens qui se sentent atteints par cette provocation grossière et insultante qui, bien sûr, n’a pas fait la une de nos media.

Comment un membre du GODF (Valls puis Cazeneuve) éminemment hostile aux religions et surtout au catholicisme peut-il être ministre des Cultes et spécialement du culte catholique ?

 » Réagissons ! » souhaite que les personnes physiques et morales affectées collatéralement par cette action lâche fassent également un recours en référé-liberté auprès du T.A. de Paris contre cet outrage invraisemblable et inadmissible.

Armand GUNET
« Réagissons ! »

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires