Revenir à la rubrique : Société

La Possession : “En prison, on mange mieux”

La question de la qualité des repas servis dans les écoles de la Possession n’en finit pas de faire des remous. Les représentants de la ville ont dû faire face à un groupe de parents particulièrement remontés. Malgré une réunion houleuse, les parents d'élèves sont repartis sans réponse claire de la part de la collectivité.

Ecrit par Maxime Bonnet – le vendredi 24 novembre 2023 à 16H51

“Nous sommes ici pour échanger et apaiser les tensions”, commence en préambule Maxime Fromentin, premier adjoint à la Possession. En effet, ce ne sont pas les tensions qui manquent sur le sujet de la cantine scolaire, et la colère des parents présents va vite éclater. Réunis ce mercredi soir dans la salle du conseil municipal, la quarantaine de parents font face aux élus et aux directeurs de services en charge de la cantine. Les dents ont un peu grincé devant l’absence de Vanessa Miranville, l’édile étant hors-département pour le congrès des maires.

Une première réunion avait déjà réuni ce collectif de parents et la collectivité l’année dernière, sans résultat pour les parents. Pour ces derniers, l’organisation même de cette deuxième rencontre en est la démonstration. “La cantine représente l’un des principaux budgets de la commune, avec un budget annuel de 1,3 million et 145 agents. Ce sont 3980 élèves qui mangent dans nos cantines, pour près de 620.000 repas servis par an”, tente d’expliquer la mairie pour signifier aux parents les difficultés de la restauration collective.

Mais pour ces derniers, la question est ailleurs. “Pourquoi être obligé de peser les assiettes des enfants ? Ils ne peuvent pas se resservir et les portions sont trop petites. Ils rentrent à la maison et se jettent sur leur goûter”, lance une mère. “Nout marmaille la faim. il n’y a jamais de riz, et ils ne peuvent plus voir les légumes qui sont servis. Donnez-nous des menus cohérents. Qui donne à ses enfants des pâtes sauce massalé ?”, s’emporte une autre mère de famille.

En plus de la quantité servie, les parents remettent en cause la qualité des repas. “Cela ne ressemble à rien. Ils ont eu du sosso maïs une fois, le temps de s’asseoir, il avait figé et les enfants avaient l’impression de manger du béton”, tente un père. Les prix sont jugés trop chers, car les enfants qui ne sont pas accueillis par l’école en cas d’absence sont quand même comptés comme présents à la cantine, même s’ils n’y mangent pas. Malgré les protestations de la mairie sur ce point, les parents rappellent les uns après les autres que cela leur a toujours été refusé.

Une question revient sur toutes les lèvres : pourquoi la Possession et pas les autres communes. “Partout ailleurs, la cantine est moins chère et meilleure. On veut peser les assiettes pour lutter contre le gaspillage, mais comme les enfants ne mangent rien ça ne change rien”, rappelle une autre. “Arrête prendre nout zenfants en otages. En prison nou mange mieux”, s’agace un papa. D’autant que les enfants semblent apprécier la nourriture venant des mêmes cuisines lors des journées de centres aérés pendant les vacances. “Pourquoi vous savez faire en petite quantité mais pas en grande ?”, s’interrogent de nombreux parents.

Devant ce flot de questions, Maxime Fromentin tente de distribuer la parole et promet “d’apporter des réponses”. Pourtant, rien ne sortira de cette réunion. Durant de longues minutes, les membres de l’équipe municipale vont tenter d’expliquer aux parents les obligations, notamment liées à un arrêté préfectoral de 2013 qui encadre la cantine scolaire dans l’île. “Nous respectons le cadre légal. Nous devons respecter les règles. Maintenant, nous venons d’avoir un mouvement de grève dans le service cantine, et une réorganisation est en cours”, explique le premier adjoint. “Donc cela veut dire que nos enfants resteront comme cela pour le reste de l’année ?”, s’impatiente le groupe de parents.

Si la mairie promet de faire remonter les informations transmises, la collectivité ne s’engage vraiment sur rien. L’une des rares promesses obtenues est une meilleure organisation de la distribution des invitations aux commissions qui établissent les menus.

Thèmes : Cantine | La Possession
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
36 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Médailles de l’Engagement : Un policier réunionnais récompensé par la MGP

Lors de la 3e cérémonie des Médailles de l’Engagement, la mutuelle MGP a honoré 36 policiers pour leurs actions notables. Parmi eux, on retrouve le Réunionnais Alexandre V. de La Réunion, récompensé pour avoir fondé le Moufia Boxing Club à Saint-Denis, un club inclusif servant divers groupes sociaux, dont des policiers, des personnes porteuses de handicap et des jeunes marginalisés.

A La Réunion, 55 millions d’euros d’impôts ont été collectés en 2023 suite à des contrôles fiscaux

L’an dernier, sur les 536.000 foyers réunionnais qui ont rempli leur déclaration d’impôts sur le revenu, 92% l’on fait sur internet. Selon la Direction régionale des finances publiques, les fraudes constatées lors des contrôles fiscaux concernent principalement les entreprises. La nouvelle campagne déclarative des revenus, qui a débuté ce lundi 15 avril, verra l’intensification de la lutte contre la fraude via l’utilisation de logiciels informatiques et le croisement de données.

La Poste et la SEOR s’associent pour la création d’un Refuge Péi

La SEOR et la Plateforme Industrielle du Courrier de Saint-Denis ont collaboré pour transformer cette dernière en « site pilote » du programme Refuges LPO Péi en 2023, s’engageant à protéger la biodiversité locale et à sensibiliser les employés à la préservation de la faune et de la flore.

Des fermetures nocturnes à prévoir sur le boulevard Sud

Sur la RN6 boulevard Sud à Saint-Denis, pour permettre des travaux de fouille pour le raccordement au réseau électrique, la circulation sera interdite sur la contre-allée de la tranchée couverte Mazagran Doret dans le sens Nord/Ouest, de 20h à 5h les nuits du lundi 15 au mercredi 17 avril. Une déviation sera mise en place par la voirie communale.

Les Chroniques de tonton Jules #170

L’attaque de l’Iran sur Israël, la riposte prévisible d’Israël sur Téhéran, je ne vous en parlerai pas : toute la presse le fait et le fait bien. Mais encore faudrait-il, pour être informés, que vous écoutiez les radios, que vous lisiez les journaux, y compris en ligne, que vous visionniez les JT. Attention : je n’ai rien contre les réseaux dits sociaux mais ces derniers démolissent les neurones, le libre-arbitre et la raison critique : on avale le pré-cuit, on ne pense plus. Et ce sont bien ces derniers, libre-arbitre et raison critique qui nous distinguent de la paramécie.

Nos journalistes, je veux dire « nos vrais journalistes », contrôlent dix fois une information avant de la mettre en ligne. Les « faux journalistes », parés du nom d’influenceurs, ne vérifient jamais rien, comptant sur notre seule passivité. On constate alors que les bonobos et colibris nous surpassent côté cellules grises.

Je me contenterai, comme depuis pas mal de temps, de l’actualité courante ; laquelle contient suffisamment de quoi se lamenter, geindre ou s’esclaffer.

Fé roulé Férrère !