Revenir à la rubrique : Social

Grève et contre-manifestation au PACT

Hier, après deux semaines de grève de 30% du personnel du PACT Réunion (Propagande et Action Contre les Taudis), les employés non-grévistes ont décidé de manifester contre le mouvement gréviste devant le siège de l'entreprise à Sainte-Clotilde, accompagnés d'une centaine d'artisans venue les soutenir.

Ecrit par Baradi Siva – le jeudi 04 juin 2009 à 12H20

Après deux semaines de grève, les employés non-grévistes ont lancé une manifestation mercredi matin au siège du PACT Réunion* à Sainte-Clotilde, soutenus par des artisans sudistes venus dans un bus affrété dans la journée. Le conseil d’administration a alors démarré en présence des dirigeants et des délégations de grévistes et de non-grévistes.

Les revendications des grévistes concernent la réévaluation des grilles de salaires, le lancement d’un audit complet et indépendant et la démission, dès le 22 juin, du directeur du PACT Réunion, Déva Radakichenin, déjà sur le départ.

La manifestation s’est déroulée à l’extérieur du bureau du PACT dans un calme relatif, alors qu’à l’intérieur se tenait le conseil d’administration dans une atmosphère plus tendue.
Ce dernier a été interrompu par le départ précipité du Président. La délégation de grévistes a alors demandé la suspension de la séance. Devant le refus des autres partis présents, elle a, à son tour, quitté la table des négociations à 18h.

Le vice-président annonce la reprise du travail…

Jean-Hugues Catherine, l’un des cinq porte-paroles des grévistes, exprime leur frustration et dénonce la volonté des non-grévistes de « mettre la pression et influencer les négociations », avec l’arrivée massive des manifestants et artisans en bus. Aussi, il déplore la participation d’une délégation de non-grévistes, source « d’inégalité » des débats lors du conseil d’administration.

Après le départ des grévistes, le conseil d’administration a repris son cours sous la direction du vice-président du PACT, Yvon Bello. A la fin de la réunion, à 19h, Yvon Bello s’est présenté devant les manifestants pour leur signifier la décision de la reprise du travail dès aujourd’hui, en accord avec les non-grévistes.

Cette décision est contestée par les grévistes qui dénoncent l’illégitimité d’Yvon Bello à présider le conseil d’administration. Ils maintiennent donc le piquet de grève et attendent la réponse à leur demande d’un nouveau rassemblement du conseil d’administration, à 14h, aujourd’hui.

*Le rôle du PACT : Le PACT REUNION est un opérateur de logement social agréé, chargé de construire et réalisé des travaux sur les logements sociaux, en partenariat avec la Région. Pour ce faire, le PACT dispose d’un réseau d’artisans agréés ou en autoconstruction.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.