Revenir à la rubrique : Santé

Fact-cheking : Non, il n’y a pas 40 malades du Covid-19 pour 100 000 habitants en France

?Le passage sur CNews du chercheur à l’Inserm Laurent Toubiana n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux. Le 23 décembre, il a évoqué le chiffre de 40 malades du Covid-19 pour 100 000 habitants en France. Une affirmation mal interprétée et qui occulte une partie des données.

Ecrit par Zinfos974 – le vendredi 31 décembre 2021 à 09H25

Invité sur CNews pour évoquer l’accélération de l’épidémie Covid-19 et l’arrivée du variant Omicron sur le territoire, Laurent Toubiana, chercheur à l’Inserm, a fait réagir sur les réseaux sociaux. « Les chiffres rapportent 40 malades en une semaine pour 100.000 habitants en France », a-t-il avancé.

En lisant les commentaires sous la publication Twitter partagée des milliers de fois, de nombreuses personnes ont mal interprété les propos du chercheur, pensant qu’il s’agissait du nombre total de malades du Covid-19 en France.

Pourtant, le chercheur a bien précisé s’appuyer sur les données du réseau Sentinelles, composé de près de 1300 généralistes volontaires qui remontent les statistiques des maladies infectieuses, à des fins de recherches et d’études épidémiologiques. Dans leur bulletin hebdomadaire, il est indiqué que pour la semaine du 13 au 19 décembre,  « le taux d’incidence des IRA [Infection respiratoire aiguë] dues au SARS-CoV-2 (COVID-19) vues en consultation de médecine générale a été estimé à 39 cas pour 100.000 habitants ».

Le seuil de 100 000 cas par jour atteint

Seulement, ces chiffres ne prennent pas en compte toutes les contaminations et sont intégrés dans ceux de Santé publique France en charge de la surveillance nationale globale. Ainsi, les données concernant les hôpitaux et les Ephad ne sont pas comptabilisées dans le réseau Sentinelles.

Car les chiffres sont plutôt alarmants, avec un triste record battu : le seuil des 100 000 contaminations par jour a été dépassé le jour de Noël. Et pour le 23 décembre, toujours selon Santé publique France, le taux d’incidence était de 712,2 pour 100 000 habitants.  

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.

Aurar : La plainte de la CGSS classée sans suite

Alors que le parquet a décidé de classer l’affaire et a notifié la CGSS en 2022, l’association n’a été informée de cette décision qu’en juin dernier. Une très bonne nouvelle pour l’Aurar, qui espère que la fin des investigations permette de renouer avec la confiance des patients.

Le vaccin contre le chikungunya Ixchiq autorisé sur le marché européen

La société pharmaceutique franco-autrichienne Valneva a obtenu l’autorisation de vendre sur les territoire de l’Union européenne son vaccin contre le chikungunya dénommé Ixchiq. Cette maladie transmise par le moustique tigre avait causé de nombreux morts dans l’île à son apparition en 2005.

[Communiqué] Le CHOR présente le « Jeu des Émotions péi »

Le Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR) a dévoilé mercredi 26 juillet 2024 le « Jeu des Émotions péi », un jeu de cartes co-créé par des artistes réunionnaises et des enfants hospitalisés. Soutenu par plusieurs institutions culturelles et sanitaires, ce projet innovant vise à aider les jeunes patients à exprimer leurs émotions à travers l’art.