Revenir à la rubrique : Social

Des contractuels de la Poste montent un collectif

Des salariés de la Poste ont décidé de s’unir au sein du collectif "Mieux vivre pour les salariés de la Poste". Un groupe où chacun donnera son opinion avant de décider d’une action commune.

Ecrit par Melanie Roddier – le jeudi 28 mai 2009 à 08H05

Plus qu’un groupe revendicatif, les membres, pour la plupart facteurs et guichetiers, veulent élever le débat, amener un dialogue social qui, pour eux, est devenu absent au sein de la Poste. Ce groupe de réflexion, comme ils le définissent donc, a évoqué face à la presse de multiples points qui font l’objet à l’heure actuelle d’une confrontation entre les salariés et la direction.

D’abord, ils rappellent qu’en tant que contractuels de droit privé, soit 40% des salariés de la Poste, ils sont « loin d’avoir tous les avantages qu’ont les fonctionnaires. La population pense que parce que nous travaillons à la Poste, nous sommes forcément avantagés, c’est faux« , explique Michel Johnny, facteur à Saint-Denis.

Un appel à « Agir pour nou tout »

Ces derniers souhaitent, par exemple, que la prime ultramarine de 220 euros qu’ils avaient obtenu après un mouvement social soit incorporée au salaire en vue d’une meilleure cotisation de leurs retraites.
A côté des question de fond sur la privatisation de la Poste est les conséquences qu’elle aura d’ici 2012,  les contractuels demandent un 13ème mois ou encore la possibilité que les plis électoraux soient payés, non pas en heures supplémentaires mais au pli.

Plus globalement, ces salariés, inquiets pour leur avenir et constatant une multiplication des restrictions budgétaires, demandent une garantie de l’emploi. Pour être conforté dans leur combat, le collectif va solliciter l’association « Agir pou nou tout ». Et s’il faut ensuite mener des actions plus concrètes, « Mieux vivre pour les salariés de la Poste » envisagent déjà de faire appel aux diverses organisations syndicales.

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.