Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Déplacer ou déboulonner, blanc bonnet et bonnet blanc

Si la société réunionnaise, connue dans le monde entier pour son vivre ensemble, fruit d’un passé douloureux mais aussi d’une féroce détermination à vivre dignement, déplaçait ou « cachait » la statue de Bertrand François Mahé de La Bourdonnais, ne serait ce un acte susceptible de mettre en danger l’équilibre et l’harmonie qui règne au […]

Ecrit par Misgiu – le mercredi 10 mai 2023 à 06H39

Si la société réunionnaise, connue dans le monde entier pour son vivre ensemble, fruit d’un passé douloureux mais aussi d’une féroce détermination à vivre dignement, déplaçait ou « cachait » la statue de Bertrand François Mahé de La Bourdonnais, ne serait ce un acte susceptible de mettre en danger l’équilibre et l’harmonie qui règne au sein de ce peuple aux multiples origines et cultures cosmopolites depuis toujours mais qui aujourd’hui semble fragilisé par diverses conjonctures comme l’individualisme sociétal, la paupérisation et l’augmentation des foyers à revenus modestes et parallèlement ceux à revenus élevés dont il résulte des discriminations, des stigmatisations voire parfois un mal être dans la population. La Réunion serait elle en train d’oublier ce qui a fait d’elle une île qui porte si bien son nom ?

Ce gouverneur est contemporain d’une époque échue mais dont les blessures sont encore vives, une époque où les droits de l’Homme n’existaient que dans certaines consciences, rares, une époque où le respect de l’être humain n’existait pas ou peu et celui de sa vie ne faisait pas partie des valeurs essentielles à la communauté.

Il s’est malgré tout distingué par un parcours de vie et des actions qui ont valorisé Saint-Denis et la Réunion, qui ne serait pas cette île actuelle s’il n’avait oeuvré pour elle comme il a voulu le faire. Les historiens réunionnais ne le présentent pas comme un gouverneur inhumain et cruel alors que le commun des mortels à cette époque l’aurait été sans choquer ni être hors la Loi.

Il faut absolument observer les choses dans le contexte de cette époque, sinon toute appréciation ne peut être qu’erronée.

De la même manière, comment pourrions nous qualifier les affirmations de quelques « philosophes bien pensants » de cette même époque, où femmes et enfants n’avaient rien à envier aux esclaves puisque considérés par ces intellectuels (on peut citer JJ Rousseau) comme des êtres ni rationnels, ni civilisés, le statut inférieur d’une femme étant une question de « bon sens » en raison de sa « nature inférieure ».

Sans aller aussi loin dans l’Histoire, que peut on dire également de ceux qui estimaient « normal » pendant près de deux siècles, que les femmes n’aient pas le droit d’exprimer leurs suffrages et donc de participer à la vie de leur communauté ? Que dire encore de la parité homme femme qui n’existe toujours pas pleinement en 2023 ?

La société évolue et ce qui qui était « ordinaire » à un moment donné ne l’est plus aujourd’hui, et ce qui est inconcevable aujourd’hui ne le sera probablement plus demain.

Avons nous le droit de juger Bertrand François de La Bourdonnais, qu’aurions nous fait à sa place ?

Déplacer sa statue pourra t il effacer les stigmates de cette période, l’esclavagisme, crime contre l’humanité toute entière, qui, de manière épouvantable et impunie dans certains pays, continue d’exister au XXIème siècle !

Cela ne risque t il pas de créer de la polémique stérile et inutile et de fragiliser notre société ? Sans parler du coût de cette intervention, alors que tant d’autres besoins méritent qu’on leur donne la priorité (état de certaines écoles, vie de nos étudiants dans la précarité, etc.) 

L’avenir est tel un arbre qui a pour racines le passé et son feuillage la couleur du présent.

Ne serait il pas temps de prendre davantage soin de notre arbre, et ainsi faire en sorte qu’il soit doté d’un feuillage épais et vert, la si jolie couleur de l’espérance…

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nous, peuple de la France Métisse

Nous, les réunionnais attachés au Dialogue Interculturel et au Vivre Ensemble, peuple de La France Métisse, et, habitants de l’île de La Réunion : yabs, kafs, malbars, zoreys, zoréols, créoles métissés, chinois, zarabes, malgaches, comoriens, mahorais, mauriciens, maghrébins, avec tous les autres citoyens de toutes origines, nous sommes éveillés et conscients face à la concrétisation du danger d’un Mouvement politique xénophobe qui utilise, sans vergogne, la démocratie pour prendre le pouvoir et conduire notre Nation vers le repli sur soi, vers la stigmatisation d’une partie du peuple de France, vers le chaos socio-économique, vers l’anéantissement culturel, vers l’hystérie collective tendant à réduire drastiquement le champ d’expression des libertés et des opinions alternatives à sa propre doxa.