Revenir à la rubrique : Santé

Dengue à La Réunion : l’épidémie repart à la hausse

Du 29 novembre au 12 décembre, 40 cas de dengue ont été confirmés (contre 30 pour la quinzaine précédente). Les cas ont été identifiés sur 13 communes. La circulation de la dengue s’est maintenue durant tout l’hiver austral avec un niveau supérieur aux années précédentes. L’arrivée de l’été et les conditions météorologiques plus favorables à […]

Ecrit par NP – le jeudi 23 décembre 2021 à 15H00

Du 29 novembre au 12 décembre, 40 cas de dengue ont été confirmés (contre 30 pour la quinzaine précédente). Les cas ont été identifiés sur 13 communes. La circulation de la dengue s’est maintenue durant tout l’hiver austral avec un niveau supérieur aux années précédentes. L’arrivée de l’été et les conditions météorologiques plus favorables à la prolifération des moustiques (chaleurs, pluies) font craindre une nouvelle vague épidémique dans les semaines à venir.
 
La lutte contre la dengue est l’affaire de tous. L’ensemble des Réunionnais et des acteurs de la lutte doivent maintenir leur vigilance au quotidien en supprimant les gîtes à moustiques (tout ce qui peut contenir de l’eau), en se protégeant des piqûres de moustiques (répulsifs, moustiquaires…) et en consultant son médecin dès les premiers symptômes.
 
La campagne de sensibilisation sur les moyens de protection et sur les formes graves de la maladie se poursuit. Cette semaine, le focus porte sur l’utilisation du répulsif et l’élimination des gîtes à moustiques.

 
Depuis le 1er Janvier 2021
·         Près de 29 850 cas confirmés
 
 
·    1 177 hospitalisations
 
 
·       4 128 passages aux urgences
        
 
 
·    21 décès directement liés à la dengue
 
 

 
Situation de la dengue au 23 décembre 2021
 (données Santé Publique France Réunion, ARS)
 
Des cas isolés sont rapportés dans 13 communes situées :
– dans le Sud (Saint-Pierre, Tampon, Saint-Joseph, Petite Ile, Saint-Louis, Étang-Salé), 
– dans l’Ouest (Le Port, La Possession, Saint-Leu, Saint-Paul)
– dans le Nord (Saint-Denis, Saint-André, Sainte-Suzanne)
 
Sur la période, aucun regroupement de cas (foyer de dengue) n’a été identifié.
 
Recommandations pour se protéger des piqûres de moustiques et de la dengue 
 

  •        Se protéger, y compris durant les 7 jours suivants l’apparition des symptômes pour protéger son entourage (répulsif, moustiquaire…) : Continuer à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement. Plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège pas de l’atteinte par un autre.

 

  •        Eliminer et vider l’eau stagnante des gîtes à moustiques : tout ce qui peut contenir de l’eau chez soi et tout autour de son domicile…
  •        Consulter un médecin dès les premiers symptômes : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements… et réaliser le prélèvement en laboratoire d’analyse médicale prescrit par votre médecin pour confirmation du diagnostic de la dengue.

 

  •        Si vous êtes malade de la dengue :
    • continuez à vous protéger contre les piqûres de moustiques et surveillez votre état de santé, surtout entre le 4ème et le 8ème jour de la maladie.
    • consultez votre médecin traitant ou un service d’urgence en cas de dégradation de votre état de santé.

 
La campagne de sensibilisation se poursuit
 
La préfecture et l’ARS La Réunion ont lancé le 20 décembre une campagne de communication afin de rappeler à l’ensemble de la population l’importance de se protéger des moustiques et les moyens efficaces pour éviter de contracter la maladie et des formes graves : utilisation d’un répulsif,  élimination de l’eau stagnante, installation de moustiquaires, et consultation de son médecin dès les premiers symptômes.
 

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

« Plus de 1.600 Evasan par an, et ça n’arrête pas d’augmenter »

Au cœur de la fronde qui oppose certains des élus les plus influents de l’île à l’Etat au sujet du non paiement de certaines prestations dues au CHU de La Réunion, la question du financement des Evasan interroge sur la volonté du gouvernement de maintenir ce dispositif dont le coût est évalué à 10 millions d’euros par an.

La classe politique et les syndicats unis pour la survie des hôpitaux réunionnais

Le gouvernement est revenu sur sa promesse d’augmentation du coefficient géographique des hôpitaux de l’île, a annoncé ce matin Huguette Bello lors d’une conférence de presse rassemblant des élus de gauche et de droite, ainsi que les syndicats hospitaliers. La présidente de Région conduira ce lundi une délégation qui sera reçue par Catherine Vautrin, la ministre du Travail, de la santé et des solidarités.

Alamanda Polymers, laboratoire du succès de Willy Vayaboury aux Etats-Unis

Grâce à la mobilisation de sa famille à Saint-Pierre et le soutien financier de son associée américaine Joy Bowman, Willy Vayaboury s’est forgé au fil des années une solide réputation à Huntsville, Alabama, dans l’univers impitoyable de la recherche et de l’industrie pharmaceutique.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial