Revenir à la rubrique : Santé

Covid à La Réunion : 15 communes ont un taux d’incidence supérieur à 500

L'épidémie de coronavirus prend une ampleur sans précédent à La Réunion. Le pic de la troisième vague vient d'être dépassé. Toutes les communes sont touchées par cette hausse des contaminations.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 21 décembre 2021 à 08H41

La diffusion du coronavirus s’accélère à La Réunion. L’épidémie vient d’atteindre un niveau record avec plus de 4.500 nouveaux cas recensés en une semaine, selon Santé Publique France. C’est 1.000 de plus que lors du pic de la troisième vague de covid en juillet-août 2021.

Toutes les communes de La Réunion sont concernées par cette augmentation de la circulation du coronavirus dans notre île. Elles sont 15 sur 24 à avoir un taux d’incidence supérieur à 500 cas pour 100.000 habitants. Et la commune où le covid circule le moins se trouve tout de même au-dessus du seuil d’alerte national.

 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.

Aurar : La plainte de la CGSS classée sans suite

Alors que le parquet a décidé de classer l’affaire et a notifié la CGSS en 2022, l’association n’a été informée de cette décision qu’en juin dernier. Une très bonne nouvelle pour l’Aurar, qui espère que la fin des investigations permette de renouer avec la confiance des patients.