Revenir à la rubrique : Social

ADI : L’intersyndicale demande audience au Premier ministre le 9 ou 10 juillet prochain

Dans un courrier adressé à Matignon, le SAFPTR, la CFDT-Interco et la CFTC demandent à François Fillon, des précisions sur “le devenir des ADI dans le cadre du RSA”. L’intersyndicale espère également obtenir une rencontre avec le Premier ministre lors de son voyage à La Réunion.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 15 juin 2009 à 17H41

Dans sa lettre au locataire de Matignon, les représentants du personnel s’interrogent en premier lieu sur la proposition n°15 du rapport : “Donner aux Conseils généraux la possibilité d’intégrer les ADI à la collectivité départementale”.
L’objet principal de la missive, c’est “la question du repositionnement des agents, l’examen se fera sous la responsabilité du Conseil général”, proposent les représentants du personnel.
Afin de garantir le devenir des agents, toujours suivant les préconisations du rapport Victoria, l’intersyndicale veut des certitudes sur leur avenir professionnel, et ce, quelle que soit l’option qui sera prise :
–    “s’il y a création d’un nouvel Établissement public départemental, l’intégration et l’affectation de l’ensemble du personnel (agents fonctionnaires et contractuels)” ;
–    “s’il y a réaffectation au sein services du Conseil général, l’intégration de l’ensemble du personnel (agents fonctionnaires et contractuels)” ;
–    “en cas de maintien et de redéfinition des missions des ADI, garantir le positionnement de l’ensemble du personnel (agents fonctionnaires et contractuels) au sein de l’institution avec une évolution des postures professionnelles”.

Quelle que soit l’option, l’intersyndicale indique que l’ADI, “notre institution qui a toujours su maintenir une paix sociale”, veut continuer à prendre part “aux politiques sociales d’insertion en faveur du public réunionnais”.
Patricia Doxiville (SAFPTR), Lydie Garsani (CFDT) et Marie-Lourdes Sam-Caw-Frève (CFTC), les signataires du courrier, souhaitent discuter de tous ces éléments avec François Fillon lors de sa visite dans l’île, le 9 ou 10 juillet prochains et ont demandé audience au Premier ministre.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.