MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Sous la com’, la politique est toujours là


Par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID - Publié le Mercredi 27 Juin 2018 à 14:37 | Lu 769 fois

Le pognon de dingue ; le ça va Manu ; la disruption de l'Elysée par Kiddy Smile, DJ électro noir et homosexuel. Qu'est-ce qu'il cherche, le Manu ? Quelle est sa stratégie de com' ?

Ce qu'il cherche ? Qu'on parle le moins possible du reste. Le reste ? Les migrants, par exemple, en ce moment. Cette proposition tout droit surgie de l'Histoire de « centres fermés », qu'il a avancée avec le nouveau Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez (oui, celui qui a accueilli l'Aquarius). Des « centres fermés ». Fermés. A clé. Avec gendarmes à l'entrée, donc. N’est-ce pas cela que l’on appelle une prison ? Vous n'avez pas vu la vidéo ? Normal. Elle est institutionnelle, encravatée, pas en bras de chemise. Pas virale. Pourtant, le texte vaut le coup. Il faut l'entendre, le Manu, évoquer « une solidarité européenne pour raccompagner dans une démarche de retour les personnes qui n'ont pas droit à l'asile vers leur pays d'origine ».

Oui, d'accord. Mais la politique, tout de même, c'est de plus en plus de la com'. Voilà cette phrase : « la politique, c'est de plus en plus de la com' ». Non : sous la com', la politique est toujours là. Toujours. Il faut partir du postulat que la politique ne peut pas disparaître, s'évaporer. La décision politique ne s'arrête jamais. Tant qu'il y a un Parlement, il parlemente. Tant qu'il y a un exécutif, il exécute. Tant qu'il y a des conseils (municipaux, départementaux, régionaux), ils conseillent (avec l'argent qu'on leur laisse de moins en moins, c'est vrai). Chaque heure de chaque jour, des dizaines, des centaines de décisions sont prises, des amendements adoptés ou rejetés, des décrets, des circulaires sont signés, qui vous impacteront un jour.

- Rien que dans les derniers jours, cette disposition sur le gel des aides au logement (APL), adoptée en décembre dernier, et repérée seulement ce mois-ci par la fondation Abbé Pierre.

- Rien qu'hier, cette information préliminaire ouverte sur le financement de la campagne présidentielle de Macron par la Ville et la métropole de Lyon dont une certaine location de péniche.

- Rien qu'aujourd'hui, le 26/06, cette décision attendue du Conseil constitutionnel, à propos de Cédric Herrou, sur le délit de solidarité. Si, si, vous avez bien lu : délit de solidarité. Dit autrement, ce n’est rien moins que le troisième pan de la devise française qui devient un délit : la Fraternité.

Donc, s'amuser sur la com', oui, bien entendu, c'est croustillant, c'est l'appeau. Mais ne jamais oublier de rappeler quelle est la fonction ce cette com' : ensevelir. Si vous ne voyez pas la politique, c’est que vous ne la cherchez pas. A votre décharge, il faut dire qu'on la cache sous les « pognon de dingue », sous les « ça va Manu », sous les chanoineries de Latran. Mais ce n'est pas une couche bien épaisse. Il n'est pas nécessaire de creuser loin. Il suffit de déblayer.

D’après @si
 




1.Posté par JORI le 27/06/2018 16:36

Dommage que vous ne découvriez cela qu'aujourd'hui!!. A vous de faire la part des choses comme beaucoup l'ont fait, le font sans avoir attendu votre article!!.

2.Posté par Bien vu le 27/06/2018 17:45 (depuis mobile)

Bien vu.

Vaut mieux tard que jamais.


3.Posté par margouillat974 le 27/06/2018 18:24

http://lobby-citoyen.fr/droit-damendement-citoyen/

4.Posté par margouillat974 le 27/06/2018 20:08

Jupiter ; roi de la com' et du " en même temps" Lever le délit de solidarité et en même temps construire de camps d'enfermement pour migrants, " protégés " par des gardes armés et embaucher 10 000 agents FRONTEX pour protéger les frontières SCHENGEN !
Ça vous rappelle rien...?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes