Revenir à la rubrique : Social

200 sourires au multiplexe Ciné Cambaie

Après avoir permis à 250 petits footballeurs Saint-Paulois de rencontrer, en juin dernier, Guillaume Hoarau et Fabrice Pancrate (Paris Saint-Germain), l’Association 1000 Sourires, ce mercredi 8 juillet 2009, a invité avec le concours du Multiplexe Ciné Cambaie et du Lions Club « Réunion sous le vent » 200 enfants de quatre quartiers des hauts de Saint-Paul (Fond […]

Ecrit par Pierre Marchal – le jeudi 09 juillet 2009 à 11H19

Après avoir permis à 250 petits footballeurs Saint-Paulois de rencontrer, en juin dernier, Guillaume Hoarau et Fabrice Pancrate (Paris Saint-Germain), l’Association 1000 Sourires, ce mercredi 8 juillet 2009, a invité avec le concours du Multiplexe Ciné Cambaie et du Lions Club « Réunion sous le vent » 200 enfants de quatre quartiers des hauts de Saint-Paul (Fond de Puits, Ravine Daniel, Guillaume et Plaine Bois de Nèfles), pour une matinée de fête au Ciné Cambaie.
 
Au programme : un goûter d’accueil sous l’oeil avisé d’une peluche géante, puis les marmailles ont eu le plaisir d’assister à un spectacle du célèbre magicien Fred Fogherty. Mais ce n’est pas tout, puisque les enfants ont ensuite assister  à la  projection du film « l’Age de Glace 3 » qui sortait sur les écrans réunionnais, ce jour même.
 
Un moment qui restera sans doute inoubliable pour ces marmailles des hauts qui n’ont pas souvent l’occasion de se déplacer jusqu’au cinéma, et encore moins dans ces conditions privilégiés.
 
Avec cette 57ème action pour des enfants de Saint Paul et déjà 2.650 enfants parrainés, l’Association 1000 Sourires poursuit le but qu’elle s’était fixé, depuis sa création, en juin 2006 : offrir du bonheur et de l’émerveillement à des enfants issus de milieux modestes, en les considérant comme des V.I.M. (Very Important Marmailles) le temps d’une matinée.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Crise du BTP : Sans accord, « le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous »

Les syndicats du BTP ont suspendu leur grève et vont participer à plusieurs réunions de travail tout au long de la semaine prochaine. Une nouvelle table ronde avec tous les acteurs du secteur est prévue vendredi prochain. Si un accord n’est pas trouvé, les manifestants reprendront leur mobilisation. « Le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous », assure Johny Lagarrigue de la CFDT-BTP.

Crise du BTP : La grève est suspendue, des réunions de travail prévues la semaine prochaine

Les syndicats qui ont démarré mercredi un mouvement de grogne annoncent jeudi suspendre la grève. Une décision prise au sortir d’une réunion organisée à la CCIR avec le préfet, le Département et la Région, notamment. Les manifestants avaient organisé un barrage filtrant mercredi et avait bloqué le Barachois toute la journée de jeudi, provoquant de très importants embouteillages dans le chef-lieu et sur la Nouvelle Route du Littoral.

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.