Ville de Saint Paul

Michel Adélaïde et Chemin Tarcyle parmi les dossiers du conseil municipal


La médiathèque de Saint-Gilles-les-Bains, rénovée et agrandie portera le nom du chanteur réunionnais Michel Adélaïde. Porteuse d’enjeux symboliques culturels et historiques forts, cette dénomination vise à renforcer l’identité de la structure au sein du territoire de Saint-Gilles-les-Bains.

Elle vise aussi à contribuer à la politique d’image de la ville de Saint-Paul, «Ville d‘Art et d’Histoire », dans le cadre de l’hommage rendu aux habitants et de la mise en valeur de son histoire.

Michel Adélaïde (1939-1989) s’inscrit parmi les grandes figures du séga réunionnais des années 1970. Interprète entre autres de « tit case en paille », « Bal la poussière », « Compère chinois », « Pêcheur quat sous », ou encore« Mon pied d’riz », il laisse une discographie vinyle riche (24 disques 25 Tours).

Par ailleurs, le nom d’Adrien Exavier Tien-Mi-Tié, écrivain public né à Saint-Louis en 1915, mort à Saint-Paul en 2009, sera associé à l’espace citoyen des lieux. Celui-ci, pour avoir œuvré auprès des plus démunis laisse auprès de la population saint-gilloise, le souvenir d’une personne remarquable et exceptionnelle.

Cette double dénomination a été approuvée, ce jeudi 8 novembre, en conseil municipal où une quarantaine de dossiers était à l’ordre du jour, dont le lancement de la procédure d’acquisition de biens sans maître en vue de l’aménagement du Chemin Tarcyle à Bois-de-Nèfles. En parallèle, la collectivité souhaite mener des procédures d’acquisition amiables et/ou d’expropriation, en vue de la maitrise foncière des emprises nécessaires à la réalisation des travaux.

Voirie privée au long de laquelle sont venues se greffer de nombreuses habitations, le chemin Tarcyle, il faut bien le reconnaître est dans un état sans nom où plusieurs familles, pratiquement enclavées, ne peuvent accéder à leur case qu’à pied parfois sur des portions chaotiques et extrêmement dangereuses. Ce qui n’est pas très commodes pour les enfants qui vont à l’école et y reviennent, ni pour faire ses courses. Y vivent, parmi les riverains, de nombreuses personnes âgées et/ou malades et handicapées. Le médecin et les secours accèdent très difficilement à leur domicile. Le courrier y est aussi péniblement acheminé.

La municipalité envisage donc d’entreprendre l’aménagement indispensable pour le bien de tous, de cette voie.
Vendredi 9 Novembre 2018 - 12:00
Ville de Saint-Paul



Dans la même rubrique :
< >