MENU ZINFOS

Commémorative de l’abolition de l’esclavage - Fèt Kaf du 20 décembre 2020

Lundi 21 Décembre 2020

A l’occasion de ce 20 décembre 2020, nous avons souhaité mettre l’accent sur la dimension rattachée à notre patrimoine lié à l’esclavage.

Nous portons depuis déjà quelques jours différentes manifestations et concerts.

Aujourd’hui, je suis heureux de ce projecteur braqué sur l’ancienne prison Juliette Dodu reconnue enfin comme chemin de l’esclavage.
Le 20 décembre, est avant tout la célébration de la liberté. C’est également l’émancipation. Nous sommes, nous Réunionnais, fiers de notre histoire. Il y a eu des moments douloureux. Il ne faut pas oublier.

Cette histoire nous appartient. La Réunion est plurielle. La Réunion est métisse.

La Région Réunion accompagne et s’engage sur ce projet auprès de l’association Kartié Lyb. Nous aurons bientôt à Saint-Denis un lieu de mémoire pour continuer à transmettre aux générations futures.
Nous réussirons cette étape grâce à une unité de tous les acteurs.
 
Didier ROBERT,
Président de la Région Réunion



Vous avez notre soutien indéfectible. En matière d’esclavage, le chemin est encore long. Il faut passer à l’action. Toutes les actions efficaces ont été réalisées par la société civile. Nous devons porter ce message au plus haut niveau des Etats.
 
Mactar NDOYE,
Représentant du Haut-commissariat des droits de l’homme (HCDH) Nations Unies



Le 20 décembre est une date importante de La Réunion.

Personnellement, j’ai essayé de donner un sens à cette décennie en consacrant une biographie à cette afro-descendante. Dans sa personne, elle concentre toute l’histoire de La Réunion. Elle vit de 1920 à 2006. Elle porte en elle une part de l’époque coloniale et une bonne partie de l’histoire départementale. C’est une femme, qui vivait dans le camp des Lataniers.

Madame Aka a été une défenseuse de la tradition malgache du culte des ancêtres. Elle a été une intermédiaire culturelle engagée.
Elle est une figure de l’histoire de La Réunion.

En 1948, il n’y a pas eu de fête du 20 décembre. Pendant de nombreuses années, ce sont les affranchis, qui fêtaient dans leur arrière-cour et réaliser ce devoir de mémoire.
 
Prosper EVE,
Historien



Dans la même rubrique :
< >

“Passeport Réussite pour chaque jeune.”

“La 2ème génération des Grands Chantiers.”

“Libérer les entreprises et les énergies.”

“Libérer la terre.”

“Affirmer l’identité, la fierté réunionnaise.”

“Liberté de bouger, de se connecter...”

“La coopération.”

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes