Société

Abattage de chats sauvages: Le recours de One Voice examiné ce mercredi

Mercredi 8 Mars 2017 - 15:11

Abattage de chats sauvages: Le recours de One Voice examiné ce mercredi
L’association de défense des droits des animaux, One Voice, a déposé un recours auprès du tribunal administratif le 23 février dernier afin de faire annuler l’arrêté préfectoral du 6 février autorisant l’abattage de chats sauvages dans le Parc national par empoisonnement ou cage létale, pour préserver les pétrels. L'audience s'est déroulée ce mercredi, et le jugement mis en délibéré. 
 
Selon l’association, la démarche est autant cruelle qu'illégale. "Nous ne sommes pas pour la protection des chats au détriment des pétrels mais pour une autre réglementation, affirme Stéphane Wandrey, qui a assisté l’avocat de One Voice, Me Eric Han Kwan. Mais ces techniques engendrent la souffrance, la blessure puis la mort".
 
Le PAPP, le poison prévu, entraînerait de la souffrance tout comme que le piège contenant une chaîne qui étranglerait l’animal, selon One Voice. L’alternative serait la capture vivante des quelques chats qui restent. Car il y en aurait seulement six. "Mais le préfet cherche à faire des économies car le coût est de 1500 euros par capture", explique Stéphane Wandrey.
 
Il remet également en cause la légalité de cette action car juridiquement les chats sont errants et donc considérés comme animaux domestiques. "Cela voudrait dire qu’un animal domestique qui a un instinct de chasse et porte atteinte à un animal sauvage est susceptible d’être abattu?" demande-t-il.
 
Pour One Voice, ces chats sont "victimes de l’inertie de l’Etat face à l’errance". Et trois fois victimes car y aurait abandon puis errance et ensuite le piège "illégal".

Un chat peut tuer 90 pétrels tous les six mois
 
Du côté du Parc national qui soutient la décision du préfet, d’autres solutions ne sont pas possibles. Le pétrel de Barau est en danger et le pétrel noir connaît un véritable risque d’extinction. "Dans 50 ans, il pourrait ne plus en avoir, assure Patrick Pinet, responsable scientifique de Life+Pétrel pour le Parc national. "Et un chat peut tuer 90 pétrels en une saison de reproduction, soit tous les six mois", ajoute-t-il.
 
Face à cette problématique, les captures vivantes mises en place depuis six ans ne seraient pas efficaces. "Nos agents font huit heures de marche pour trouver des cages vides; les chats sauvages n’y entrent pas". Il parle bien de "chats sauvages" et non "errants" ou "domestiques" car "ils se trouvent à plus de 10 kilomètres d’habitations", précise-t-il.
 
Il ajoute également que les chats ne souffriraient pas : "Le PAPP attaque les globules rouges donc c’est un endormissement en moins de 20 minutes. Et ce poison présente peu de risque pour les autres espèces". Quant à la cage, les chats auraient la nuque brisée et mourraient instantanément.
 
Le comité d’éthique de La Réunion a émis un avis favorable à ces techniques.
 
Le délibéré est prévu en début de semaine prochaine.

Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 5946 fois



1.Posté par A mon avis le 08/03/2017 17:11

C'est bien de protester contre la souffrance infligée aux animaux.

Mais ce serait encore mieux de protester contre la prolifération des chats sauvages et domestiques.

Et encore bien mieux d'engager un dialogue avec les autorités compétentes pour proposer des actions afin de limiter la prolifération et la divagation des ces chats.

2.Posté par Samwinsa le 08/03/2017 17:28 (depuis mobile)

Kwé? Bann na la tué un peu dchats po protège 2-3 pétrels? Lé gravissime oui. Proposition: di les gars de One Voici aller rodé le bann chats et prends po zot...
Sinon di à zot peins la mer en bleu.

3.Posté par Jeff le 08/03/2017 17:29 (depuis mobile)

Y en a marre de ces intégristes pour animaux......il faut éliminer tous ces errants qui nous dérangent....c est tout et aussi limiter rapidement le nombre de chat et chien autorisé notre île est envahie...

4.Posté par Alail le 08/03/2017 17:31

Si l'abattage n'est pas à l'ail, il faut l'interdire.

5.Posté par Mwin lé la ! le 08/03/2017 18:12

Il serait grand temps que les Dom-Tom cessent de se comporter en sauvages du Moyen-Age !!!

6.Posté par Tonton le 08/03/2017 19:34

Euthanesie: mon seul espoire
(pas pour les chats: mais pour cette asso)

7.Posté par Anis le 08/03/2017 20:59

@ 1 Quand les associations montent au créneau pour demander la stérilisation des animaux, cela comprend aussi les chats. J'ignore leur quantité, mais sachez qu'il y a pas mal de chatons qui partent en métropole une fois sevrés, pour qu'ils puissent être adoptés.

Ce que ne sait pas la population, c'est qu'un chat peut procréer à partir de l'âge de 6 mois. Quant on sait qu'une chatte met bas, une portée d'un minimum de 4 chats, comptez combien de chats vous avez au bout d'un an, de deux ans etc...

Il y a beaucoup de Réunionnais et Réunionnaises qui partent du principe de "Oh, je veux que mon animal ait une portée au moins une fois dans sa vie". D'accord, mais après, il faut assumer. Mais tant que ces Réunionnais et Réunionnaises ne passent pas par ce type d'expérience, la prolifération se fera.

L'idéal dans cette affaire, c'est le trappage. C'est à dire, les appâter afin qu'ils entrent dans une cage trappe, sans leur faire de mal. Pourquoi tuer des chats sauvages, alors qu'il est possible de les domestiquer ? Ah, mais oui... Les agents du parc national ne sont pas au courant... Donc, leur hiérarchie a voulu faire appliquer ces maltraitances. Il va y avoir bataille là... Et j'approuve totalement l'intervention de One Voice, qui se bat depuis des décennies, contre la maltraitance animale quelle qu'elle soit. Surtout concernant les animaux de laboratoire...

8.Posté par Mireille le 09/03/2017 03:41

De tout coeur avec One Voice que je soutiens dans son action en faveur de nos amies les bêtes.

9.Posté par 974 LUCO55 le 09/03/2017 13:29

Ah le parc natioal ! Il veut tuer de pauvres chats pour protéger des pétrels... mais interdit de tuer les requins qui déciment nos jeunes. Belle mentalité, cette structure technocratique n'a plus lieu d'être ici.

10.Posté par Youssef bouterfes le 10/03/2017 09:36 (depuis mobile)

1500 euro c''est beaucoup devant ce que consomment et gaspille les administrateur et fonctionnaires des milliards d''euro dans le trafic de tout genre. Vous allez rester seul sur terre? Et si on manque de viande ils disent ''''tirer nous une ecolier

11.Posté par marc le 12/03/2017 13:33

De tout coeur avec One Voice

12.Posté par echard le 15/03/2017 09:37 (depuis mobile)

Pas d accord si cela se passe à la réunion il est bien connu qu ils n aimaient pas les animaux on ne donne pas la mort on essaye de trouver une autre solution mais à réunion c est de leurs faute

13.Posté par Delphine le 18/03/2017 13:48 (depuis mobile)

mais c'est le moyen-âge , honteux pour le parc, la préfecture et La Réunion

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter