Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Soutien au peuple palestinien

-Courrier des lecteurs-

Ecrit par Philippe Azema – le vendredi 13 octobre 2023 à 18H02

Tous les morts sont égaux : personne ne peut approuver les meurtres dont été victimes des centaines de jeunes israéliens commis par des combattants du HAMAS. Mais au-delà de l’émotion légitime que soulève ces meurtres, il importe d’essayer de comprendre pourquoi on en arrive à de telles exactions. De comprendre pour quelles raisons le degré de haine est devenu tel que ces actes aient été possibles .

L’explication des dirigeants israéliens est qu’ils ont affaire « à des animaux », des barbares qu’il convient d’anéantir au nom du « choc des civilisations », de l’affrontement de l’occident civilisé contre l’obscurantisme et le terrorisme. Les incessants bombardements de la bande de Gaza, qui causent chaque jour de nombreuses victimes civiles (plus de 1000 à ce jour) représentent une forme de nouvelle croisade des forces du bien contre celle du mal. De fait, ces morts palestiniennes ne soulèvent aucune émotion, aucune réprobation. Israéliens et Palestiniens sont décidément inégaux face à la mort.

Depuis 75 ans, cette inégalité perdure, face à la mort, face à la vie. Depuis la Nakba en 1948, l’expropriation des Palestiniens de leur terre, de leur pays, s’est construit un état d’occupation qui n’a eu de cesse de nier les droits fondamentaux du peuple palestinien pourtant reconnus sans ambiguïté par toutes les instances internationales, l’ONU en premier lieu.

Malgré cette évidente spoliation, le peuple palestinien a cherché toutes les voies possibles de négociation. Sans aucun résultat depuis plus de dix ans.

L’envoyé spécial de B.OBAMA, Martin Indik, peu suspect de sympathie pour les Palestiniens a lui-même jeté l’éponge en expliquant que la poursuite des colonisations empêchait toute possibilité de négociation. Depuis, D.Trump a aiguisé le conflit avec le transfert de l’ambassade US à Jérusalem. Les Palestiniens ont tenté la marche du retour en 2018-2019, 6500 d’entre eux, désarmés ont été tués ou blessés par les snipers israéliens. Ils ont lancé à l’échelon international une campagne de boycott des produits israéliens fabriqués dans les territoires occupés. Tout cela dans l’indifférence absolue des gouvernements occidentaux.

La situation de Gaza où sont parqués dans des conditions indignes plus de 2 millions de personnes, la succession d’interdits, d’humiliations, de violences dans les territoires occupés, n’ont suscité aucune solidarité de ceux qui aujourd’hui appellent à soutenir « inconditionnellement » l’état d’Israël. Que voudraient-ils ? Qu’après avoir été privés de leur terre, les Palestiniens meurent en silence, comme environ 10 000 d’entre eux depuis 10 ans (dont 70% de civils) ?
Quelle honte, qui aujourd’hui se poursuit en considérant que les bombardements de Gaza sont légitimes, que le gouvernement d’extrême droite de Netanyahu doit être soutenu sans état d’âme.

Les déclarations de Zemour sont celles d’un vautour qui se repaît des cadavres tombés au sol. Mais il n’est pas le seul : Marine Le Pen vient de se voir décerner un brevet de « républicaine » par le député LR Meyer Habib, proche de Netanyahu, oubliant ainsi les traditions antisémites du FN (le détail de l’histoire de Jean Marie Le Pen), mais à ces deux sinistres personnages il convient d’ajouter aussi bien l’ancien président F.Hollande ou toujours égal à lui-même Gérald Darmanin qui entend interdire toute expression de solidarité avec le peuple palestinien, toute manifestation et qui veut poursuivre le NPA pour « apologie du terrorisme ». Il faut aussi ajouter à la liste , Y.Jadot (EELV) qui a participé à la récente manifestation du CRIF en soutien à Israël, (manifestation elle autorisée) ou les députés et membres du gouvernement qui instrumentalisent la tragédie actuelle pour régler leurs comptes avec la France Insoumise.Ces gens là ont la mémoire courte, la mémoire d’un poisson rouge dans son bocal, qui fait débuter la violence le samedi 7 octobre 2023, alors qu’elle dure depuis 75 ans. Ces gens là sont de fervents soutiens à une entreprise de colonisation meurtrière et illégale qui est à la racine des événements récents.

Dans l’immédiat, nous en appelons au respect du droit international, au démantèlement des colonies israéliennes, à l’arrêt des bombardements sur Gaza et la fin de son blocus.

Il n’y aura pas de paix sans justice !

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La paix dans les cœurs et le courage de l’esprit pour une extinction des foyers de tension.

Nous vivons dans un monde où les conflits et les tensions sont malheureusement monnaie courante. Des foyers de tension persistent dans de nombreuses régions, causant souffrances et désespoir aux populations concernées. Face à cette situation, il est plus que jamais nécessaire de faire appel à la paix dans les cœurs et au courage de l’esprit pour que nous puissions obtenir des actes tangibles dans la cessation de ces foyers de tension.