Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Une Nouvelle Alliance transdisciplinaire d’Ilya Prigogine à Carl Gustav Jung ?

- Courrier des lecteurs -

Ecrit par Frédéric Paulus – le vendredi 27 octobre 2023 à 10H18

Après un détour explorant la vie embryonnaire avec Rosine Chandebois, le hasard de mes lectures me fait connaître les travaux d’Eric Karsenti et son ouvrage « Aux sources de la vie, de la cellule à l’être humain » (2018). Enfin un auteur qui tente de rassembler des savoirs disjoints pour un tout des plus stimulant !

Suite à cette lecture, m’est venu une « Nouvelle Alliance » possible en rapport aux travaux de Ilya Prigogine (1917-2003), prix Nobel de chimie en 1997 et d’Isabelle Stengers (1949), philosophe et épistémologue.

Oui, nouvelle alliance, celle-ci en 2023, soutenue potentiellement par Eric Karsenti (1948), directeur de recherche au CNRS, pour qui les phénomènes d’émergence inscrits dans le temps sont incontournables dans les sciences du vivant, et pour nous ils le sont également quand on étudie les rêves.

Par Carl Gustav Jung, (1875-1961), comme autre interlocuteur explorant la vie de l’inconscient, donc les rêves : « la voie royale », nous pouvons aborder cette Nouvelle Alliance par l’approche des rêves, à la première personne.

Cette approche est quasiment occultée dans les milieux de la recherche en laboratoire… sauf à notre connaissance par Michel Jouvet (1926-2017) qui aura tenté d’auto-interpréter ses rêves.

La recherche en laboratoire n’explore pas en effet les arcanes de l’inconscient chez les humains à la première personne et ceci réduit l’efficience de la recherche fondamentale, encore plus appliquée chez l’humain.

Avec mon expérience d’analysé, sans pour l’instant soumettre mes propres « rêves », par votre intermédiaire, chers lecteurs, je vais tenter d’établir des liens théoriques et hypothétiques (pour l’instant) à l’aide de quelques éléments d’un cursus légué par Jung et quelques points de repère proposés par des chercheurs sur le cerveau « onirique ». Mes références font également appel aux travaux de Michel Jouvet et Francisco Varela, (1946-2001). J’ai pu consulter Varela avant ma soutenance de thèse qui aura comme titre : Individuation, énaction, émergences et régulations bio-psycho-sociologique du psychisme, Paris 7, en 2000.


Après cette introduction, le cerveau crée des images, il sont considérés comme des « objets mentaux » ou encore de simples idées. C’est ainsi que Jung aborda l’imagination active selon un test « associatif ». Ce furent ses débuts.

Dans la pratique, il m’est apparut lors de ma cure psychanalytique comme une intelligence intuitive, un tropisme, une sorte « d’attracteur » à l’origine de ces images et des dispositions pulsionnelles à la fois se traduisant par des images motrices, rassemblant et produisant des images holographiques en 3 dimensions et téléo-sémantiques produisant du sens, dont la signification incombe aux rêveurs (et non aux analystes, dans l’idéal).

Cette intelligence construit en images une réalité avant qu’elle n’émerge à notre conscience et nous pousse à agir, généralement pour notre plus grand bien. Ou prfois en nous faisant faire des attrocités sans passage à l’acte dans la réalité. Pour nous indiquer une réalité cachée… En ce sens, cette intelligence est désinhibitrice des complexes psychiques et plus généralement d’une mémoire pathogène.

On peut penser que cette réalité imagée se manifesterait à la fois en fonction d’informations acquises (par instruction) et d’un dynamisme inné préservé ontologiquement, (et que la psychanalyse soigne au besoin) c’est à dire une réalité non contrarié par l’éducation et le mode de vie et qui nous pousseraient à agir et à être créatifs.

Pour nous la définition de la vie intègre la créativité, et pour Eric Karsenti également me semble-t-il.

Ceci m’avait fait penser (en 2013, environ trois ans après ma thèse) que l’inconscient était plus intelligent que notre conscience qui, elle, serait plus conventionnelle, pour ne pas dire névrosée, ce que je découvre à la suite de ma psychanalyse. Il me fallait me déconditionner de représentations transmises par des enseignements se référant à Freud.


Le cerveau, libéré de ses complexes et de ses emprises, aurait plus aisément une attention vigilante et anticipatrice en assemblant des informations par analogie, en « bricolant » dirait peut-être François Jacob, (1920-2013), en créant instinctivement, des scénarios imagés par les « rêves » et anticipant des réalités possibles, voir « Le jeu des possibles » F. Jacob (1982).

Et notre conscience, de ce fait éclairée, n’aurait plus qu’à faire des choix ! C’est ce que nous pourrions appeler le « libre arbitre ». Cette liberté nous viendrait de l’inconscient (d’autant plus facilement non névrosé), faculté qui émergea d’avant homo Loquens.

On peut douter de cette réalité parce que nous serions trop influencés par des dimensions binaires ou matérialistes de la réalité et acculturés concernant l’exploration de nos « rêves » arbitrairement explorés par Sigmund Freud (1856-1939).

De surcroît, les scientifiques sont « orientés » sur « le voir » au détriment de dimensions perceptives plus globales qualifiées de « subjectives ».

Descartes, et d’autres… ont pourtant évoqué leurs rêves anticipant des découvertes…
Relevons une exception contemporaine avec Antonio Damasio, (1944). Ce neurologue, psychologue et philosophe vient de publier un livre : « SENTIR et SAVOIR, Une nouvelle théorie de la conscience », (2021), publication qui devrait créer des ouvertures dans nos pensées et peut-être nos pratiques de promotion de la santé dès la conception du bébé lui qui ressent avant de comprendre.

Une Nouvelle Alliance entre Carl Gustav Jung et Eric Karsenti ?

Frédéric Paulus
Psychothérapeute et Directeur du CEVOI
Expert Extérieur Haut Conseil de Santé Publique

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
21 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La paix dans les cœurs et le courage de l’esprit pour une extinction des foyers de tension.

Nous vivons dans un monde où les conflits et les tensions sont malheureusement monnaie courante. Des foyers de tension persistent dans de nombreuses régions, causant souffrances et désespoir aux populations concernées. Face à cette situation, il est plus que jamais nécessaire de faire appel à la paix dans les cœurs et au courage de l’esprit pour que nous puissions obtenir des actes tangibles dans la cessation de ces foyers de tension.