Revenir à la rubrique : Moto

Yamaha XJ 6, ça va se bousculer sur le créneau

Le constructeur au triple diapason nous propose un nouveau modèle, la XJ 6, qui devrait plaire aux motards soucieux d’acquérir une machine maniable, performante et bien tarifée. Et qu’en plus la XJ 6 soit plutôt jolie à regarder ne gâte rien à l’affaire.

Ecrit par Axel Thiro – le jeudi 29 janvier 2009 à 22H46

Loin de la course à l’armement qui sévit aussi dans le domaine de la moto, Yamaha propose un 4 cylindres de cylindrée moyenne (600 cm3) avec une puissance contenue de 78 chevaux gage de souplesse moteur et surtout largement suffisante pour rouler en respectant les limitations de vitesse… D’autant que la consommation s’en trouve minorée.

 

Mais puissance mesurée ne signifie pas moto au rabais puisque la XJ 6 se voit dotée d’une robe agréable, d’un optique bien typé Yamaha et d’un bloc moteur issu de la gamme avec un traitement anodisé particulier.

 

A noter le petit échappement typé sport qui, de feutré à bas régime se met à aboyer méchamment dans les tours. Bien équilibrée et tonique la XJ 6 est, en outre, dotée d’un ensemble compteur/compte tours mêlant habilement le mécanique (pour les tours) et l’analogique pour le reste des informations. Bien joué l’indicateur de température moteur qui permet d’exploiter la machine aux meilleures conditions.

 

Côté confort, on a affaire à un roadster et cela reste un peu ferme surtout derrière mais le passager se consolera avec des poignées de maintien très bien conçues au revêtement agréable au toucher.

 

Le comportement moteur reste celui d’un 4 cylindres, à savoir doux en bas et plutôt rageur au dessus de 4 000 tours. Le freinage est à la hauteur et l’ensemble s’avère homogène sur route. Au garage, les bricoleurs regretteront que pour graisser la chaîne, il n’y ait pas de béquille centrale (option). La machine est équipée de l’ABS et cela s’entend au freinage (un doux chuintement vous alerte !).

 

Au bout du compte la nouvelle XJ 6 est une machine pratique et bien conçue avec quelques petits défauts (voir plus haut) n’hypothéquant pas l’ensemble. Bien tarifée, agréable à regarder et à conduire, la XJ 6 devrait réussir sous nos latitudes.

 

Fiche produit : Yamaha XJ 6, 600 cm3, 78cv, 4 cylindres, 16 soupapes, fourche télescopique, monoamortisseur arrière, 3 disques, poids: 205kg. Tarification : 7 990 euros, un modèle avec haut de carénage devrait prochainement être importé.   

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

FFMC, mise au point et recentrage

Notre récent (et court) article sur le dernier tour de l’île solidaire de la FFMC a suscité bien des réactions et peut être, sans doute, des vocations. La Fédération Française des Motards en Colère a souhaité réagir. Une réaction se voulant apaisante et pédagogique en rappelant les objectifs de ce mouvement. Utile de rappeler que ce mouvement date du début des années 80 à la suite de la volonté du pouvoir en place d’instaurer une vignette (horreur!!!) sur les motos. Un impôt de plus, il n’en fallait pas plus pour que le monde de la moto ne s’enflamme, la FFMC était née.
On peut reprocher à ce mouvement un côté un peu « syndicaliste de la moto » ou « intégriste d’une certaine forme de l’esprit motard », une chose est certaine, la FFMC est devenue incontournable dans le monde moderne du deux roues et si la spontanéité du début du mouvement a laissé peu à peu place à un structuralisme qui peut paraître, à certains, pesant, ce mouvement existe et se veut force de progrès. Communiqué ci dessous, à méditer…

Entre art et équilibre… le trial

Trop confidentiel, souvent méconnu, le trial réunionnais voyait aujourd’hui la 5ème et dernière épreuve du Championnat de La Réunion devant couronner dans chacune des catégories le champion 2013.
Si ce sport se pratique à moto, il est essentiellement basé sur les capacités qu’auront les pilotes de ces drôles de machines quasi sans selle à se jouer des rochers, des ornières et autres pièges que réservent parfois la nature et la malice des organisateurs.

Tour de l’île de la FFMC, arrêt sur images…

Un tour de l’île qui cette année se veut un peu plus solidaire avec une aide aux plus démunis par le biais d’une association de Sainte Thérèse (cf article précédent). 200 machines tôt ce matin réunies sur le Barachois prêtes à entamer leur périple d’une journée.

Tour de l’ile moto de la FFMC

La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) organise une fois encore cette année son tour de l’île, une manifestation qui cette fois ci se veut aussi un geste d’entraide aux plus démunis d’entre nous. Le programme complet ci-dessous.

Son nom est Claymotorcycles…

Avec son pseudo de motard solitaire, Claymotorcycles nous souffle un vent de nouveauté sur la toile avec son site dédié, certes à la moto, mais aussi à l’art lié à cette pratique et surtout sur un ton un peu décalé, bien loin de discours revendicatifs ou de louanges de la dernière hyper sport…

Fête des Motards à Sainte Marie

C’est à Sainte Marie, derrière le Quick pour les tarmos intéressés, que se tiendra ce week-end la Fête des Motards, une manifestation organisée par la fraternité de motards les Flibustiers. Pas tout à fait un club, presque une association (c’est son statut), les Flibustiers font revivre l’esprit de fraternité motarde comme cela pouvait exister au début lors des premières équipées sauvages aux states…