Revenir à la rubrique : Société

Vidéo – Les parents de l’école Léon Dierx réagissent : « Il fallait s’y attendre »

La Réunion découvre réellement la crise sanitaire Covid. Avec un nouveau cas positif qui touche une école dionysienne, les conséquences en cascade s'enchaînent à un rythme soutenu.

Ecrit par zinfos974 – le lundi 17 août 2020 à 16H52

La fermeture de l’école Léon Dierx à Saint-Denis amorce son cortège de crainte mais aussi de tracas supplémentaires pour les parents. Comment s’organiser en si peu de temps pour faire garder ses enfants.

Ce lundi vers 15H45, la direction de l’établissement scolaire reçoit le coup de fil de l’Agence régionale de santé. Les nouvelles ne sont pas fameuses : [le test Covid d’une enseignante s’est révélé positif.]urlblank:https://www.zinfos974.com/Un-cas-Covid-detecte-a-l-ecole-Leon-Dierx_a158795.html  

Problème : cette enseignante a côtoyé ses collègues dès vendredi, jour de pré-rentrée dans l’académie de La Réunion. Par mesure de précaution, l’école Léon Dierx a fermé ses portes dès cet après-midi et elles resteront bien évidemment fermées le temps nécessaire. Un délai calqué sur la période d’incubation du virus, soit 14 jours, en attendant de voir si aucun autre personnel ou enfant ne soit à son tour testé positif dans quelques jours. 

Selon un enseignant de ce même établissement, lors de la pré-rentrée de vendredi dernier, tous les enseignants portaient un masque mais le respect des distances n’avait pas toujours été optimal. 

Dans le cas de l’école Léon Dierx, l’enseignante contaminée n’a pas vu les enfants directement aujourd’hui mais a pu contaminer d’autres personnels qui, eux, étaient en contact avec les enfants ce lundi. 

Fabienne Gence, membre de l’association des parents d’élèves de la garderie de l’école, marque tout d’abord sa crainte à la découverte de ce cas confirmé tout en se questionnant sur l’organisation qu’elle devra trouver pour, désormais, faire garder ses enfants. 

Un autre parent, qui a souhaité resté anonyme cette fois, n’est quant à lui pas étonné par l’emballement qui gagne La Réunion depuis une semaine. « Il fallait s’y attendre parce qu’il n’y a pas de septaine obligatoire. Ça va partir dans tous les sens », présage-t-il.

Sur des images de Marine Abat

 

Les autorités sanitaires ont immédiatement investi l’école cet après-midi :

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Opération 1ères pages 2024 : sensibiliser les bébés à la lecture

Plus de 700 familles étaient présentes, ce mercredi 29 mai, dans le Jardin de l’Etat pour recevoir un livre dans le cadre de l’opération 1ères pages. Un livre, une histoire… pour éveiller la curiosité et surtout transmettre l’amour de la lecture. « Bat Karé, i fé grandi/la balade, quelle émotion ! », c’est l’ouvrage qui a été offert à tous les bébés qui sont nés en 2023. Un événement qui s’est déroulé en présence de Béatrice Sigismeau, vice-Présidente en charge de la culture, d’Isabelle Erudel, Conseillère départementale, de Guillaume Lacroix, directeur de la Caisse d’Allocation Familiale ainsi que de la représentante de la Direction des Affaires Culturelles de La Réunion.