Revenir à la rubrique : Social

Vidéo – Les habitants de Cité Maloya passent à l’action

Il y a un peu plus de deux semaines, ils nous avaient invité au coeur de leur quartier, abandonné de la municipalité, selon eux. Hier, une action met' prop' était organisée.

Ecrit par – le jeudi 10 décembre 2020 à 13H47

Ne plus attendre la mairie ou la SHLMR, les habitants de Cité Maloya ont pris les choses en main ce mercredi. 

Le coup de gueule de la fois dernière a eu le mérite de mettre en lumière les attentes de la Cité, peu satisfaite de la réponse de la mairie.

Vidéo – Des habitants de Cité Maloya espèrent un traitement égal que d’autres quartiers du Port

Ce mercredi 9 décembre, les habitants ont entrepris une opération met’propr’ histoire de redonner un visage un peu plus présentable aux rues de la cité, alors que le local du foyer fait toujours figure de verrue au beau milieu des cases à terre.

Evidemment, avant que ce local fasse l’objet d’une réhabilitation ou tout simplement d’une démolition vu son état de dégradation, il faudra attendre le temps administratif de la société d’aménagement SHLMR, en concertation avec la mairie.

Cette action de nettoyage a été rendue possible grâce à l’appui de l’association des locataires de la Cité, représentée par Antoine Araye. « Nous sommes une association de locataires, elle-même affiliée à l’association La Rue Familles de France. Nous sommes ni politiques ni syndicalistes », tient à faire savoir Antoine Araye face aux éventuelles critiques. « Il est de notre devoir d’aider les locataires et les familles de La Réunion », signale le président qui ajoute que « nous ne touchons aucune subvention des mairies et des collectivités afin de garder notre indépendance ».

Tous espèrent que cette action sera suivie d’un projet plus global de la part de la mairie, de concert avec le bailleur social SHLMR en faveur de leur cité. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

MFR : Les salariés poursuivent leur mouvement de grève

En grève illimitée depuis la semaine dernière pour exiger de meilleures conditions de travail, les salariés de la Maison familiale rurale (MFR) située à la Plaine-des-Palmistes ont décidé de poursuivre leur mouvement, toujours soutenu par l’Union régionale 974 (UR974).

« Plusieurs chantiers déjà inscrits dans le calendrier social de cette année », assure le Département

Si la collectivité départementale assure respecter le droit de grève « consacré par la constitution », elle exprime néanmoins ses regrets face au mouvement de grève entamé ce jeudi devant ses grilles à l’appel des syndicats SAMFFA et SNT, rappelant la réunion avec la Direction Générale et les services du 27 février dernier, « où des réponses ont été apportées aux points soulevés ».

Département : « Un malaise croissant au sein du personnel »

Le climat social se tend au Conseil départemental, avec une action conjointe ce jeudi des syndicats SAMFFA (Syndicat Assistants Maternels, Assistants Familiaux, Accueillants familiaux) et SNT/CFE-CGC (Syndicat national des Territoriaux CFE/CGC) en soutien aux droits et intérêts des agents. Les griefs portent sur les orientations de l’action sociale départementale, les conditions de travail et les effets délétères sur le personnel.

Mairie de St-Benoit : Les syndicats boycottent le CST et demandent à rencontrer le maire

La mise en place des nouveaux membres du Comité Social Territorial (CST) ne suffit pas à apaiser les tensions au sein de la mairie de St-Benoit, dénoncent les représentants syndicaux. Ces derniers ont décidé de ne pas prendre part au CST convoqué ce mercredi, reprochant au maire, Patrice Selly, une « absence de dialogue social ». Ils tiennent malgré tout à le rencontrer dans les plus brefs délais.