Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Vidéo – Zistwar : Célimène Gaudieux, l’esclave affranchie qui tenait tête à Madame Desbassyns

Qui était Célimène de Gaudieux ? L’épopée de l’artiste réunionnaise qui défiait les puissants de son temps nous est contée par Mario Serviable, géographe, spécialiste de l'Éducation populaire.

Ecrit par SF – le samedi 13 août 2022 à 09H40

Marie Monique Jans est née le 20 avril 1807. Elle deviendra Célimène, en référence à une actrice française, Louise Contat, qui joue ce rôle de Célimène devant Marie-Antoinette à la cour.

Marie-Monique est l’une des filles d’une esclave de Saint-Paul prénommée Candide. Lorsque celle-ci est affranchie par son maître, le 14 novembre 1811, Marie-Monique devient libre à son tour.

Fille rangée et brodeuse, elle donne naissance à l’enfant d’un grand maître blanc, monsieur Lebreton, avant d’épouser un gendarme retraité. C’est ici que la vie de Célimène prend une autre tournure. Le couple Gaudieux s’installe sur la route de Trois-Bassins et s’occupe d’un relais d’attelages.

« J’ai la tête remplie de vers, et je les fais à tort et à travers”

À l’auberge Gaudieux, baptisée « Hôtel des hommes d’esprit, les imbéciles doivent passer sans s’y arrêter », on s’occupe des chevaux mais aussi des passagers. Célimène est une musicienne autodidacte, qui écrit aussi bien en vers qu’en prose, en français et en créole ; alors, le temps que l’on prend soin des chevaux qu’on leur donne à manger et à boire, les visiteurs écoutent les chansons de Célimène, qui s’accompagne elle-même à la guitare. 

Celle que l’on nomme également la brune Télinga défie dans ses textes les puissants de son époque, parmi lesquels l’un des personnages les plus célèbres de l’Histoire de l’esclavage sur l’île : Madame Desbassyns. 

Ni la riche propriétaire de Saint-Paul, ni aucun autre symbole du pouvoir ne peuvent empêcher la renommée de la muse de Trois-Bassins. Après sa mort, le 13 juillet 1864, ses effets personnels sont vendus aux enchères, mais ses textes, consignés au fur et à mesure par les voyageurs, parviendront jusqu’à nous, à l’image de celui-ci :

“Je suis cette vieille Célimène
Très laide et non vilaine
Cette infortunée créole
Qui n’a pu aller à l’école
Légère en conversation
mais très posée en actions
J’ai la tête remplie de vers
Et je les fais à tort et à travers

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Coup d’envoi du mois des Visibilités avec la “Konférans Kwir” au Moufia

C’est donc parti pour le mois des Visibilités. Jusqu’au 25 juin prochain, les différentes associations du département vont multiplier les intervention et prise de parole pour lutter contre les préjugés et les discriminations dont sont victimes les personnes LGBTQIA+. Pour marquer ce démarrage, l’association Faar (Formation Animation Accompagnement Recherche) et l’Université de La Réunion organisaient cet après-midi la seconde “Konférans Kwir” au campus du Moufia.

Vladimir Poutine assure que l’armée russe n’a pas l’intention de conquérir Kharkiv

Vladimir Poutine a déclaré vendredi que l’objectif de l’offensive russe dans la région de Kharkiv, en Ukraine, n’était pas la conquête de la ville. Selon le président russe, cette opération militaire répond à des attaques ukrainiennes contre le territoire russe, notamment à Belgorod, et vise à établir une « zone de sécurité » le long de la frontière. Ces propos ont été tenus lors d’une conférence de presse à Harbin, en Chine.

Poutine a précisé que bien que les forces russes progressent quotidiennement, la conquête de Kharkiv n’est pas actuellement envisagée. « Nous créons une zone sanitaire en réponse aux agressions subies sur notre territoire », a-t-il ajouté, en faisant référence aux bombardements ukrainiens sur des zones résidentielles russes.

Du côté ukrainien, le président Volodymyr Zelensky a affirmé que la situation autour de Kharkiv avait été « stabilisée » malgré la nouvelle offensive russe lancée le 10 mai. Lors d’une conférence de presse, Zelensky a indiqué que les troupes russes n’avaient pénétré que jusqu’à 10 kilomètres de la frontière ukrainienne et que dans certains secteurs, il n’y avait eu aucune avancée russe significative.

Zelensky a également expliqué que la construction de fortifications à la frontière avait été rendue impossible à cause des bombardements continus. Il a visité la région jeudi et confirmé que la première ligne de défense ukrainienne, plus au sud, n’avait pas été atteinte par les forces russes. Ces informations ont été rapportées par plusieurs sources médiatiques ukrainiennes, dont RBK Ukraine et Ukrainskaïa Pravda.

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l’île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Nouvelle-Calédonie : Du mieux, même si la situation demeure encore tendue

La situation en Nouvelle-Calédonie s’est légèrement apaisée dans la nuit de jeudi à vendredi, suite à l’instauration d’un état d’urgence, bien que l’agitation persiste dans certains secteurs de Nouméa, cinq jours après le début des émeutes provoquées par une réforme électorale controversée.
« Pour la première fois depuis lundi, nous observons une accalmie dans le grand Nouméa, malgré les incendies qui ont touché une école et deux entreprises » cette nuit encore, a exprimé le représentant de l’État dans cette collectivité du Pacifique Sud.