Revenir à la rubrique : Social

« Van Levé » : le Collectif DOM dans les rues de la capitale

Une semaine après avoir défilé entre les places de la Bastille et de la République, le Collectif des départements d'Outre-mer organise une nouvelle manifestation ce samedi. Présidé par Daniel Dalin, les membres du collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais veulent apporter leur soutien aux revendications de leurs compatriotes ultramarins.

Ecrit par Ludovic Robert – le samedi 28 février 2009 à 16H00

« Van Levé » (Le vent se lève) : c’est le nom donné à la grande mobilisation prévue aujourd’hui Place de la nation par le Collectif DOM. Militant pour une meilleure lisibilité de l’Outre-mer en France et « contre les discriminations qui touchent les Français originaires d’Outre-mer », le Collectif Dom défilera, par solidarité avec les départements d’outre-mer français, pour la seconde fois en une semaine.

Plusieurs autres associations ultramarines seront présentes cet après-midi aux côtés du Collectif Dom et de son président Daniel Dalin. Le cortège sera rejoint par des personnalités politiques, des syndicalistes, des économistes antillais mais aussi des acteurs et des artistes engagés comme Neg Marrons ou Krys…

D’après l’AFP, le Collectif Dom condamne la « politique de postcolonisation que les gouvernements de gauche et de droite (…) ont imposé… Nous dénonçons de la façon la plus vigoureuse la façon dont l’Etat prend en compte ces combats-là ».

En accord avec les revendications du LKP (Lyannaj kont pwofitasyon) et du « Collectif du 5 février« , le Collectif Dom aspire à une « meilleure justice sociale » et ne devrait pas manquer de le souligner lors du rassemblement prévu aujourd’hui…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Crise du BTP : Sans accord, « le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous »

Les syndicats du BTP ont suspendu leur grève et vont participer à plusieurs réunions de travail tout au long de la semaine prochaine. Une nouvelle table ronde avec tous les acteurs du secteur est prévue vendredi prochain. Si un accord n’est pas trouvé, les manifestants reprendront leur mobilisation. « Le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous », assure Johny Lagarrigue de la CFDT-BTP.

Crise du BTP : La grève est suspendue, des réunions de travail prévues la semaine prochaine

Les syndicats qui ont démarré mercredi un mouvement de grogne annoncent jeudi suspendre la grève. Une décision prise au sortir d’une réunion organisée à la CCIR avec le préfet, le Département et la Région, notamment. Les manifestants avaient organisé un barrage filtrant mercredi et avait bloqué le Barachois toute la journée de jeudi, provoquant de très importants embouteillages dans le chef-lieu et sur la Nouvelle Route du Littoral.

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.