Revenir à la rubrique : Social

« Van Levé » : le Collectif DOM dans les rues de la capitale

Une semaine après avoir défilé entre les places de la Bastille et de la République, le Collectif des départements d'Outre-mer organise une nouvelle manifestation ce samedi. Présidé par Daniel Dalin, les membres du collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais veulent apporter leur soutien aux revendications de leurs compatriotes ultramarins.

Ecrit par Ludovic Robert – le samedi 28 février 2009 à 16H00

« Van Levé » (Le vent se lève) : c’est le nom donné à la grande mobilisation prévue aujourd’hui Place de la nation par le Collectif DOM. Militant pour une meilleure lisibilité de l’Outre-mer en France et « contre les discriminations qui touchent les Français originaires d’Outre-mer », le Collectif Dom défilera, par solidarité avec les départements d’outre-mer français, pour la seconde fois en une semaine.

Plusieurs autres associations ultramarines seront présentes cet après-midi aux côtés du Collectif Dom et de son président Daniel Dalin. Le cortège sera rejoint par des personnalités politiques, des syndicalistes, des économistes antillais mais aussi des acteurs et des artistes engagés comme Neg Marrons ou Krys…

D’après l’AFP, le Collectif Dom condamne la « politique de postcolonisation que les gouvernements de gauche et de droite (…) ont imposé… Nous dénonçons de la façon la plus vigoureuse la façon dont l’Etat prend en compte ces combats-là ».

En accord avec les revendications du LKP (Lyannaj kont pwofitasyon) et du « Collectif du 5 février« , le Collectif Dom aspire à une « meilleure justice sociale » et ne devrait pas manquer de le souligner lors du rassemblement prévu aujourd’hui…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

BTP : L’incertitude persiste pour 550 millions d’euros de commande publique prévue en 2024

Les entreprises du bâtiment et travaux publics, les syndicats, les bailleurs, les collectivités et les services de l’État ont approuvé ce vendredi une Charte d’engagement en faveur de la filière BTP à La Réunion. Outre des moyens financiers supplémentaires, le document donne naissance au Comité de crise du BTP, une instance qui se réunira mensuellement afin de suivre l’évolution de l’activité et traiter les blocages ou retards. Si 503 millions d’euros d’ordres de service seront engagés d’ici la fin de l’année, l’incertitude demeure pour environ 550 millions d’euros de travaux prévus mais dont le lancement avant décembre 2024 reste incertain.

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.

[Communiqué] Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues

Après les élections européennes du 9 juin marquées par une abstention record et une montée de l’extrême droite, l’intersyndicale de La Réunion appelle à un sursaut démocratique et social. Elle exhorte les travailleuses, travailleurs, retraités et étudiants à manifester le samedi 15 juin à 10h à la Préfecture de Saint-Denis pour défendre les droits sociaux et environnementaux et contrer la politique de régression sociale du gouvernement.

Des agriculteurs réunis à la DAAF dans l’attente des aides promises par l’État

Inquiets et dans l’attente d’aides de l’Etat, notamment celles liées aux dégâts causés par le cyclone Belal, des agriculteurs se sont rassemblés dans les jardins de la DAAF depuis 9h00 ce mercredi matin à l’appel de l’UPNA. Une réunion avec les représentants de la DAAF est fixée à 10h00, pour aborder les difficultés financières de la profession. Le syndicat n’exclut pas un sitting de plusieurs jours sur place.