Revenir à la rubrique : Société

Vacances sous les arbres au Port: Des activités de pleine nature à découvrir gratuitement

Rendez-vous au Parc Boisé du Port ce samedi, pour une agréable journée sous les arbres. L’Office de Tourisme de l’Ouest et la Ville du Port y organisent une journée à destination des familles réunionnaises de 10h à 18h.   Cet événement était initialement prévu le 1er décembre sous la thématique de Noël, mais suite aux […]

Ecrit par N.P – le jeudi 14 mars 2019 à 11H08
Rendez-vous au Parc Boisé du Port ce samedi, pour une agréable journée sous les arbres. L’Office de Tourisme de l’Ouest et la Ville du Port y organisent une journée à destination des familles réunionnaises de 10h à 18h.
 
Cet événement était initialement prévu le 1er décembre sous la thématique de Noël, mais suite aux évènements de fin d’année à La Réunion, il avait dû être annulé.

Les organisateurs ont donc repensé cette manifestation afin de la proposer pendant les vacances scolaires.
 
Principal objectif : mettre en lumière des activités de pleine nature en les proposant gratuitement à tous les participants. Grimper aux arbres, faire de la tyrolienne, une balade à cheval, du vélo couché, du vélo électrique, de la plongée dans une piscine…, les activités ne manqueront pas. 

 

« Les enfants, de 4 à 16 ans, comme les parents, pourront, toute la journée, essayer l’ensemble de ces activités gratuitement, encadrés par des moniteurs diplômés d’état », indiquent les organisateurs.
 
L’occasion aussi de participer à des ateliers créatifs, des ateliers de cirque, de jouer aux jeux vidéo, de sauter dans des structures gonflables, ou encore de se faire maquiller et se prendre en photo avec les personnages de Disney. 

L’événement vise en outre à faire la promotion de l’artisanat péi avec des créateurs de vêtements, accessoires, bijoux, peluches péi, thé, confiture, etc. Une dizaine d’artisans seront présents toute la journée. Des spectacles de Hip-hop et un concerts avec des artistes portois sont aussi programmé.

De quoi passer une belle journée en famille.

Tout le programme sur : [www.ouest-lareunion.com]urlblank:https://www.ouest-lareunion.com/

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] 8 000 euros offerts pour la restauration du Chemin de croix de la Chapelle Pointue

Samedi 18 mai, dans le cadre de la Nuit des musées, Allianz France a remis à Béatrice Sigismeau, vice-Présidente du Conseil départemental, qui représentait le Président Cyrille Melchior, un don de 8 000 € pour la restauration du chemin de croix de la Chapelle Pointue, au Musée de Villèle. Une cérémonie à laquelle participait également la Conseillère départementale Eglantine Victorine.

Coup d’envoi de la Marche des visibilités ce dimanche

La Marche des visibilités va s’élancer du Jardin de l’Etat, à Saint-Denis, ce dimanche après-midi à 14h. Cette quatrième édition se terminera sur le Barachois avec des prises de parole et performances artistiques. Le Mois des visibilités doit, lui, s’achever le 25 juin prochain.

Le prix des oignons péi flambe sur les marchés

Depuis le mois dernier et l’interdiction par l’Inde de toute exportation de sa production d’oignons, les familles réunionnaises versent une larme à chaque fois qu’elles doivent s’approvisionner. Un lecteur de Zinfos974 nous a ainsi fait parvenir une photo prise samedi sur le marché de Saint-Pierre, où le prix de l’oignon péi, certes bien meilleur que son cousin indien, se négocie à 18 euros le kilo !

« L’histoire de la Buse est assez emblématique de la carrière d’un pirate de l’époque »

Si le mythe réunionnais du trésor de la Buse se nourrit depuis plusieurs décennies des nombreuses annonces, jamais confirmées, de découverte d’une potentielle cache secrète, Charles-Mézence Briseul estime qu’il faut rompre avec la coutume de la chasse au trésor et privilégier une archéologie de la piraterie. L’auteur de « La Buse, la biographie du plus grand pirate français » souligne par ailleurs que les rares éléments tangibles disponibles témoignent des difficultés financières du marin calaisien après le célèbre pillage de la Vierge du Cap.