Revenir à la rubrique : Société

Un vigneron réunionnais lance un site de dégustation et vente de vin

Goûter avant d’acheter c’est toujours mieux… surtout quand il s’agit de vin. C’est l’idée d’Olivier Cadarbacasse, un vigneron d’origine réunionnaise installé à quelques kilomètres de Saint-Emilion en métropole et qui a lancé en septembre [un site internet de vente de vin]urlblank:http://www.unvindeproducteur.com/ qui permet de goûter les grands crus avant de commander. « Fini les mauvaises surprises, […]

Ecrit par SH – le lundi 03 novembre 2014 à 17H53

Goûter avant d’acheter c’est toujours mieux… surtout quand il s’agit de vin. C’est l’idée d’Olivier Cadarbacasse, un vigneron d’origine réunionnaise installé à quelques kilomètres de Saint-Emilion en métropole et qui a lancé en septembre [un site internet de vente de vin]urlblank:http://www.unvindeproducteur.com/ qui permet de goûter les grands crus avant de commander. « Fini les mauvaises surprises, s’exclame-t-il, nous envoyons des petits échantillons, l’équivalent d’un verre, qui sont confectionnés à partir de bouteilles sur le site dans une atmosphère protégée. Ils sont à consommer quand le client le souhaite car ils ont une durée de vie de six mois ».

Si le site ne permet pas encore d’envoyer à La Réunion, nombreux sont les Réunionnais, selon Olivier Cadarbacasse, à en commander en métropole. Le site enregistre une centaine de clics par jour. « Nous proposons des vins de toutes les régions de France ».

Autre particularité du site, « les vignerons sont mis en avant, explique-t-il. Comme dans un salon des vins, il est possible rencontrer les vignerons, connaître leur parcours et d’où ils viennent et de goûter aux vins ». Près de 30 vignerons indépendants proposent ainsi des vins qui ne se trouvent pas en grande surface car « ils préfèrent les réseaux traditionnels de cavistes, revendeurs et négociants… »

Olivier Cadarbacasse a quitté La Réunion à l’âge de 11 ans avec ses parents qui avaient décidé de reprendre une exploitation viticole en Dordogne. Diplômé d’une école de commerce où il a rencontré sa femme, le jeune Réunionnais a travaillé chez Price WaterhouseCoopers à Paris; elle, chez KPMG. « Nous avions envie d’autre chose, on ne s’épanouissait pas, raconte-t-il, et on a tout quitté en 2002. Mais nous avons tendance à dire que sans passion, nous ne pourrions pas exercer ce métier de vigneron ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuel Séraphin : “Le Grand Boucan sur le front de mer est un choix du cœur”

Ce dimanche, la 26e édition du Grand Boucan promet encore du grand spectacle. Pour la seconde année consécutive, le front de mer de Saint-Paul sera au cœur des festivités, un déménagement désormais acté comme définitif. L’année dernière, plus de 60 000 personnes avaient fait le déplacement pour assister à l’embrasement du roi Dodo.

Vents forts : Prudence sur la Nouvelle Route du Littoral

Le CRGT informe qu’en raison des prévisions de Météo France annonçant des conditions météorologiques dégradées et d’importantes rafales de vent dès ce soir, la circulation entre Saint-Denis et La Possession sera réglementée à partir de 20h ce mercredi 12 juin jusqu’au vendredi 14 à 6h, interdisant la circulation des deux roues sur le Viaduc de la Nouvelle Route du Littoral et limitant la vitesse à 70 km/h pour tous les véhicules.

3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang à CIMENDEF ce vendredi

La 3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang se tiendra à Saint-Paul ce vendredi. Elle permet de remercier les donneurs, tous ceux qui s’engagent pour le don de sang, et rappeler le caractère essentiel de ce geste avant une période délicate pour l’Établissement français du sang (EFS) : celle des grandes vacances scolaires à la Réunion.