Revenir à la rubrique : Economie

Un premier bilan pour la braderie de Saint-Louis

La grande braderie commerciale de Saint-Louis touche à sa fin après 10 jours d'affaires, de ventes et de fête. Pour les forains qui ont participé à cette grande fête commerciale, le constat est très positif. Les stocks ont été écoulés et les clients n'ont pas manqué, même en semaine. Pour l'organisateur de cet événement, les résultats sont positifs malgré le climat ambiant de "crise".

Ecrit par Ludovic Robert – le mercredi 17 juin 2009 à 17H23

Après 10 journées bien remplies, les forains de la braderie commerciale de Saint-Louis vont devoir quitter leur emplacement et dresser un premier bilan de cette manifestation ; un bilan des plus positifs selon le président de l’association des commerçants de Saint-Louis, Monsieur Adaya.

« Vous savez, cela fait 21 années que je m’occupe de cette braderie de Saint-Louis. Lorsque je mets au point cet événement, je ne pense pas uniquement aux ventes. Par exemple, les emplacements sont réfléchis en fonction des différents produits à vendre. Si les forains proposaient tous les mêmes produits, les gens ne se seraient pas déplacés. Chaque année, il faut trouver un juste équilibre mais cela s’avère parfois complexe et cette réussite est aussi à mettre au compte de personnes comme M. Affejee, M. Qazi et M. Won Fah Hien qui m’ont appuyé dans cette démarche.

En ce qui concerne cette édition 2009, c’est une totale réussite. Il faut savoir que la braderie commerciale de Saint-Louis fait partie des plus grandes braderies de l’île. Les clients viennent en nombre et font les affaires des forains. En pleine semaine, et même entre midi et 14 heures, les rues sont noires de monde à un tel point qu’il devient difficile de se déplacer.

En ce qui concerne les points négatifs à améliorer, il n’y en a pas beaucoup mais je pense à la circulation en périphérie de la ville. A quelques jours de la fête des mères, la circulation était devenue très difficile. C’est un point sur lequel il va falloir que l’on travaille. »

Une forte affluence qui satisfait les forains

Du côté des forains, le bilan est le même comme en témoigne M. Thévenin. Ce forain, originaire de Sainte-Suzanne, est de toutes les braderies au sein desquelles il écoule ses précieuses serviettes de bain : « Il y a eu une très bonne affluence mais aussi une très bonne organisation. Le public a joué le jeu et a été sympathique. Il faut dire que les forains ont fait de gros efforts lors de cette braderie. A notre niveau, nous avons, par exemple, proposé des produits en lots, ce qui a attiré la clientèle. »

A quelques mètres de là, nous avons rencontré Gérard Doressamy qui tient un étal d’alimentation : « Cette braderie est une réussite. Le point fort concerne les 150 baptêmes en hélicoptère, ce qui a dû attirer beaucoup de monde. Vraiment il n’y a rien à redire. Malgré la crise, les gens achètent mais il ne faut pas oublier les petits prix pratiqués sur les produits. La braderie de Saint-Louis fait partie des cinq plus grosses braderies de l’île avec Saint-Paul, Saint-Denis, Saint-André et Saint-Pierre. »

Après 10 jours de festivité, le bilan est donc positif. Mais pour les 200 forains présents, la fatigue commence à peser et le repos se fait attendre; un repos visiblement mérité jusqu’à la prochaine édition, où les surprises devraient être encore nombreuses.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.