Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Un organisme privé de détection de footballeurs péi envoie paître la Ligue de foot

Droit au but ! Le Cosporma répond sans détour à la Ligue réunionnaise de football qui a mis en garde les jeunes et leurs parents s’ils venaient à participer à un stage de détection football.

Ecrit par 1639 – le vendredi 05 août 2022 à 16H08

Attaque, contre-attaque. Un organisme privé souhaitant détecter les futurs Dimitri Payet, Guillaume Hoareau ou Ludovic Ajorque a reçu un carton rouge de la part de la Ligue réunionnaise de football. 

Le 31 juillet, soit au premier des quatre jours prévus par Cosporma, les membres du bureau de la LRF se sont fendus d’un communiqué très hostile vis-à-vis de l’activité de prospection organisé par Cosporma qui se présente comme un « cabinet de conseil et de management sportif basé dans l’océan indien ».

« La Ligue Réunionnaise de Football porte à la connaissance des Instances Publiques, des parents de joueurs, ainsi que tous les jeunes licenciés ayant participé aux détections illégales organisées par la société COSPORMA, les week-ends du 30 et 31 juillet 2022 et du 06 et 07 août 2022 que ces actions ne font pas l’objet des autorisations de la LRF, conformément aux articles 176 et 221 des règlements généraux de la FFF (2021-2022) et 41 du Règlement Intérieur de la LRF. Faut-il rappeler que ces détections, non prévues au calendrier de la LRF, ne sont pas couvertes par les assurances licences aussi bien pendant qu’après la manifestation et que ce soit en Responsabilité Civile qu’ en dommages subis. D’autre part les sanctions sportives ne manqueront pas de tomber au moment voulu pour les licenciés »

Ce vendredi 5 août, à la veille d’un second week end de détection toujours destiné aux footballeurs péi en herbe, Cosporma réplique tout aussi sèchement. 

« Nous entendons rétablir la réalité des faits concernant le communiqué scandaleux de la Ligue réunionnais de football. La LRF a indiqué que l’organisation de la détection de Cosporma serait « illégale » alors que nous ne relevons pas de cette association de type loi 1901. Le règlement de cette association concerne et ne s’applique qu’à ses membres, nous n’en faisons pas partie. Nous ne dépendons donc d’aucune quelconque autorisation nécessaire de la part de cette ligue quant à l’ensemble des nos actions », contre-attaque le Cosperma. 

La pique à venir est encore plus croustillante. « Faut-il rappeler à cette ligue qu’elle ne fait pas les lois et qu’en réelle application de celle-ci, aucune sanction sportive ne peut, de plus, être décrétée à ce titre par la Ligue réunionnaise de football, ni par ses membres, aux participants de nos journées de détection », fourbit-elle ses armes 

Le 5 mai, l’ensemble des membres de l’équipe Cosporma Réunion s’étaient réunis afin de poser les bases de ces journées de détection dans notre département durant les vacances scolaires. Les deux premières journées ont eu lieu la semaine dernière au stade de La Redoute.

Ces derniers jours, de nombreux recruteurs affiliés à des clubs pro de l’Hexagone ont atterri à Gillot pour participer à ces journées de détection. Parmi les derniers arrivés à La Réunion, notons par exemple la présence d’Elie Tharcisius, recruteur du Stade de Reims, club ô combien historique du foot français qui retrouve l’élite dès ce dimanche en affrontant le grand Olympique de Marseille. 

Le match retour entre Cosporma se joue donc ce week end avec deux nouvelles journées organisées pour détecter les futurs talents locaux du ballon rond.

SUR LE SUJET :

Football : Vers une filière de recrutement international à La Réunion

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

MFR : Les salariés poursuivent leur mouvement de grève

En grève illimitée depuis la semaine dernière pour exiger de meilleures conditions de travail, les salariés de la Maison familiale rurale (MFR) située à la Plaine-des-Palmistes ont décidé de poursuivre leur mouvement, toujours soutenu par l’Union régionale 974 (UR974).

« Plusieurs chantiers déjà inscrits dans le calendrier social de cette année », assure le Département

Si la collectivité départementale assure respecter le droit de grève « consacré par la constitution », elle exprime néanmoins ses regrets face au mouvement de grève entamé ce jeudi devant ses grilles à l’appel des syndicats SAMFFA et SNT, rappelant la réunion avec la Direction Générale et les services du 27 février dernier, « où des réponses ont été apportées aux points soulevés ».

Futur Filipo maintient le suspens jusqu’aux derniers instants

Un système dépressionnaire menace toujours de se former dans les prochains jours dans la zone. Mais les conditions climatiques dans l’océan Indien ne permettent pas pour l’instant de prévoir avec beaucoup de précision la naissance d’une tempête. Elle pourrait survenir dimanche comme au début de la semaine prochaine, mais les experts expliquent que beaucoup d’incertitude plane encore pour l’instant.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.