Revenir à la rubrique : Communiqué

Un engagement présidentiel : le créole est désormais enseigné dans l’Hexagone

Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer et Xavier Darcos, Ministre de l’éducation Nationale ont lancé pour l’année scolaire 2008-2009 une expérimentation sur l’enseignement du créole dans deux lycées de la région parisienne  pour tenir compte de l’implantation forte des ultramarins : Paul Eluard (Saint Denis) et Léon Blum (Créteil). L’enseignement […]

Ecrit par jonathan – le lundi 10 novembre 2008 à 19H31

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer et Xavier Darcos, Ministre de l’éducation Nationale ont lancé pour l’année scolaire 2008-2009 une expérimentation sur l’enseignement du créole dans deux lycées de la région parisienne  pour tenir compte de l’implantation forte des ultramarins : Paul Eluard (Saint Denis) et Léon Blum (Créteil).
L’enseignement sera organisé à hauteur de 3 heures par semaine. Des élèves de Seconde d’autres lycées voisins qui souhaitent bénéficier de cet enseignement dans le cadre de leur scolarité, ont pu demander à rejoindre les lycées concernés et leur inscription était prioritaire.
Ce dispositif sera étendu l’année prochaine aux autres niveaux scolaires.
L’enseignement du créole, chantier important du délégué interministériel, répond à un engagement de Nicolas Sarkozy pris le 31 mars 2007 devant plus de 4500 ultramarins : « Je suis convaincu que l’on ne peut être passionnément Français que si l’on a su demeurer intensément soi-même, avec ses racines locales, son histoire, sa culture, voire sa langue. Ma conviction, c’est que, dans une démocratie mature, la République peut et doit faire davantage de place aux identités et cultures d’outre-mer car, en réalité, elles font partie de nous-mêmes. C’est la raison pour laquelle je suis favorable à l’enseignement des langues et cultures régionales dans leurs territoires d’origine et que je suis même favorable à leur enseignement en métropole lorsque que la demande est suffisamment importante pour justifier un investissement du système éducatif. N’oublions pas que le, les créoles constituent l’ensemble de langues régionales le plus important de France par le nombre de locuteurs.
Il a fallu un an de travail acharné du délégué interministériel pour mettre en oeuvre une mesure innovante pour l’Education Nationale. En effet, l’enseignement des langues régionales se pratiquait jusque-là exclusivement dans les régions d’origine, le breton en Bretagne, le corse en Corse, le créole dans les quatre régions d’outre-mer ( Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion).
En outre, pour le Bac, depuis la session 2007, et pour répondre à l’engagement du Président de la République, une épreuve obligatoire de créole (LV2 et LV3) est introduite au baccalauréat général et au baccalauréat technologique. Cette possibilité est offerte, conformément à la réglementation, comme toutes les langues obligatoires étrangères ou régionales, à tous les candidats des DOM mais également de métropole.
Dispositif en métropole : 42 candidats se sont inscrits à l’épreuve obligatoire de créole : 40 en Ile-de-France, 1 à Limoges et 1 à Montpellier. 23 candidats passeront une épreuve écrite en LV2 dans les académies où ils sont inscrits et 19 candidats ont passé une épreuve orale en région parisienne. Les copies de l’épreuve écrite sont transmises et corrigées dans les DOM. Les élèves de l’épreuve orale ont été interrogés par des enseignants de créole venant des DOM à l’occasion du jury du CAPES.
La détermination et la volonté politique de Patrick Karam avec le soutien de Xavier Darcos permet à cet engagement présidentiel de devenir aujourd’hui réalité.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Rapport 2023 sur les délais de paiement dans les DCOM de la zone euro

Le rapport 2023 de l’IEDOM révèle que les délais de paiement interentreprises dans les DCOM de la zone euro continuent de diminuer, se rapprochant des délais nationaux, malgré des défis persistants dans la construction et le secteur public. Les disparités géographiques demeurent importantes, avec des délais particulièrement élevés en Guyane et à Mayotte.