Revenir à la rubrique : Politique

Un Comité de suivi pour La Réunion

Les collectivités locales, les chambres consulaires et les partenaires professionnels ont conçu et donné naissance au Comité de suivi, au lendemain d’une manifestation des transporteurs qui a duré cinq jours. “Nous avons marqué aujourd’hui une étape considérable”, a dit Paul Vergès, président de la Région Réunion, à la sortie de la réunion.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 13 novembre 2008 à 09H31

Presque toute la famille de La Réunion politique et économique était présente hier après-midi au palais de La Source, pour porter sur les fonds baptismaux le nouveau-né : le Comité de suivi.
“Nous sommes arrivés au terme d’une démarche, nous sommes en quête d’autres modèles de développement”, a dit Nassimah Dindar. La présidente du Conseil général affirme qu’“il y une prise de conscience, à nous de dire aux Réunionnais aujourd’hui qu’il faut penser une autre façon de faire valoir La Réunion”.
Paul Vergès lui, met en exergue la volonté des élus et des professionnels de La Réunion, à vouloir travailler ensemble. “Seize communes sur vingt-quatre ont répondu présent, tout comme les chambres consulaires, le Comité économique et social de La Réunion et les professionnels”.
Le président de la Région Réunion a été enthousiasmé “par la qualité des interventions et les engagements, comme quoi il fallait très vite créer de l’activité pour limiter les dégâts de la crise”.
“Et en fonction de ça, on crée une cellule de crise permanente. C’est-à-dire que professionnels et élus vont se réunir régulièrement pour faire l’inventaire des problèmes, les possibilités que l’on a de créer l’activité, et d’informer l’opinion de tout ce que nous allons faire”, a indiqué Paul Vergès.
“Ce Comité de suivi va nous permettre de répondre immédiatement aux problèmes de la rue, des entreprises en difficulté et d’essayer de définir les solutions”, a conclu Eric Magamootoo, président de la Chambre de commerce et d’industrie.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».