Revenir à la rubrique : Social

Trois syndicats de pompiers mettent en garde contre la « contrainte » vaccinale

Trois organisations syndicales chez les sapeurs pompiers signent un communiqué commun :

Ecrit par LG – le mardi 24 août 2021 à 15H38

Délais d’intervention et réponse à la demande de secours :

Face au climat délétère qui règne au sein de nos centres de secours suite à la mise en application des procédures liées au pass-sanitaire, les syndicats FSU Pompiers, CFDT et SUD Pompiers alertent.

Nos organisations syndicales n’ont que trop prévenu ces dernières semaines quant aux conséquences de la « contrainte » vaccinale.

Quelle que soit la motivation de cette orientation radicale, les sapeurs-pompiers refusent cette nouvelle atteinte aux libertés individuelles et le font savoir.

Pression et Menace de suspension :

Les nouveaux outils de gestion du SDIS provoquent, par leur caractère, un sentiment de défiance qui ne cesse de grandir et, à l’heure où les effectifs sont déjà à flux tendu, il paraît désormais difficile d’envisager une réponse adéquate à la demande de secours.

Ainsi, pour palier à la baisse du nombre de ses sapeurs-pompiers, la direction du SDIS mettra sous peu des mesures de « dernière chance » visant à assurer « le minimum ». La population sera donc, très prochainement, prise en otage face à la fermeture de certaines casernes.

Nous déplorons la gestion hasardeuse de cette crise et une fois encore le fait que les sapeurs-pompiers soient fustigés.

Nous appelons donc à l’éveil des consciences des autorités afin d’éviter des conséquences irrémédiables.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

MFR : Les salariés poursuivent leur mouvement de grève

En grève illimitée depuis la semaine dernière pour exiger de meilleures conditions de travail, les salariés de la Maison familiale rurale (MFR) située à la Plaine-des-Palmistes ont décidé de poursuivre leur mouvement, toujours soutenu par l’Union régionale 974 (UR974).

« Plusieurs chantiers déjà inscrits dans le calendrier social de cette année », assure le Département

Si la collectivité départementale assure respecter le droit de grève « consacré par la constitution », elle exprime néanmoins ses regrets face au mouvement de grève entamé ce jeudi devant ses grilles à l’appel des syndicats SAMFFA et SNT, rappelant la réunion avec la Direction Générale et les services du 27 février dernier, « où des réponses ont été apportées aux points soulevés ».

Département : « Un malaise croissant au sein du personnel »

Le climat social se tend au Conseil départemental, avec une action conjointe ce jeudi des syndicats SAMFFA (Syndicat Assistants Maternels, Assistants Familiaux, Accueillants familiaux) et SNT/CFE-CGC (Syndicat national des Territoriaux CFE/CGC) en soutien aux droits et intérêts des agents. Les griefs portent sur les orientations de l’action sociale départementale, les conditions de travail et les effets délétères sur le personnel.

Mairie de St-Benoit : Les syndicats boycottent le CST et demandent à rencontrer le maire

La mise en place des nouveaux membres du Comité Social Territorial (CST) ne suffit pas à apaiser les tensions au sein de la mairie de St-Benoit, dénoncent les représentants syndicaux. Ces derniers ont décidé de ne pas prendre part au CST convoqué ce mercredi, reprochant au maire, Patrice Selly, une « absence de dialogue social ». Ils tiennent malgré tout à le rencontrer dans les plus brefs délais.