Revenir à la rubrique : Social

Travail en période électorale : Sud PTT dépose un préavis de grève pour le 2 mai

Le syndicat Sud PTT engage un bras de fer avec sa direction en déposant un préavis de grève illimitée à compter du 2 mai. En cause, l'absence de dispositif spécial pour la période électorale.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 27 avril 2012 à 10H41

Sud PTT a décidé de déposer un préavis de grève illimitée concernant le deuxième tour des élections présidentielles couvrant l’ensemble des personnels des centres courrier à partir du 2 mai. Comme indiqué dans un communiqué, « pour le coup, nous espérons être suivis pour faire plier cette direction qui ne fait rien comme ailleurs« . Sans doute un message lancé aux autres organisations syndicales…

Sud PTT affirme avoir les preuves formelles que l’ensemble des collègues métropolitains a reçu, par note de service, les détails d’un dispositif mis en place spécialement pour la période électorale. « Quand un facteur breton, alsacien ou d’ailleurs sait comment il va être compensé depuis le 31 mars 2012, y compris pour les législatives, il met du coeur à l’ouvrage« , peut-on lire.

Travailler dans des conditions meilleures, de façon équitable et voir son travail supplémentaire « reconnu et payé« , telles sont les requêtes formulées par le syndicat qui attend l’ouverture par la direction d’une négociation départementale.

A ce jour, la direction aurait « fait le choix de faire passer ce travail particulier lié à une période électorale majeure dans le trafic normal« , souligne Richard Gorguet, représentants syndical Sud PTT.

Or « les agents de France et de Navarre vont toucher pour 2.000 enveloppes de 100 grammes distribuées au premier tour, 220 euros net« , rappelle le syndicat qui demande la prise en compte des compensations liées à ce travail supplémentaire.

L’ensemble des agents concernés sont invités à rejoindre les piquets de grève ou toutes actions décidées localement dès le 2 mai au matin, et ainsi, à refuser les conditions actuelles de distribution de ces plis sans accord départemental négocié.

Si certains s’étaient plaints de ne pas avoir reçu à temps les professions de foi des candidats dans leur boite aux lettres au moment du premier tour, ils pourraient être plus nombreux dans ce cas au second tour si aucun accord n’est trouvé d’ici là.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les journalistes du Quotidien campent devant le tribunal

Une vingtaine de journalistes du Quotidien de La Réunion se sont installés devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis. Une décision est attendue ce mercredi sur le sort du média placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre.

Débrayage des préparateurs en pharmacie au CHOR

Une vingtaine de préparateurs en pharmacie hospitalière ont manifesté leur colère ce jeudi et ont pris part au mouvement de grogne nationale. Ils demandent notamment une révision des échelons et l’officialisation du diplôme d’État.

L’avenir du Quotidien de La Réunion entre les mains du tribunal de commerce

Alfred Chane-Pane et Henri Nijdam ont défendu leur projet respectif de reprise du Quotidien, mercredi après-midi à la barre du tribunal de commerce de Saint-Denis. Le premier a fait valoir le fait qu’il détenait une imprimerie ultra-moderne, tandis que le second a rehaussé son compte courant d’associés à 1,5 million d’euros. Le délibéré interviendra le 3 avril.