Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Transparence ! Transparence !

Transparence. Voilà un mot qui refait surface avec Pierre VERGES qui défend bec et ongle la probité de la maison Région dans la crise que nous vivons à la Réunion à propos du prix élevé des carburants.

Ecrit par jp.fois@wanadoo.fr – le dimanche 09 novembre 2008 à 17H33

Je vous dirai que c’est un mot que j’affectionne aussi, tant je suis moi-même convaincu que l’opacité organisée par le pouvoir économique, financier et politique est le mal premier de notre société française.
Une société démocratique en trompe l’œil en quelque sorte.
Le meilleur exemple est la toute fraîche crise financière et économique que nos politiques n’auraient pas vue…Et bizarrement, c’est toujours les mêmes qui payent les pots cassés pendant que les voyous dansent sur le magot amassé.
La vérité sur les prix des carburants. Donc, voilà des camionneurs en guerre contre le gas-oil cher. Ont-ils raison ? Probablement, car tout le monde peut constater que le prix du baril de brut a chuté vertigineusement, par contre, le prix à la pompe est resté accroché au plafond.
Est-ce que les pétroliers via les importateurs traîneraient les pieds à répercuter les baisses pour engranger des bénéfices encore plus faramineux? Même notre ministre de l’outre-mer, Yves JEGO, affirme que la formation des prix du carburant à la Réunion est d’une opacité troublante. Je suis donc d’accord avec Pierre VERGES qui réclame la transparence en demandant une lisibilité totale sur la formation des prix des carburants à la Réunion. Car, comment discuter raisonnablement autour d’une table si, dès le départ, les cartes sont faussées! C’est une évidence!
Le donneur de leçon.
Pour autant, Monsieur Pierre VERGES, qui semble avoir trouvé des vertus à la transparence, ferait bien de les appliquer à lui-même. Pourquoi ne nous explique-t-il pas que la Région a tout à gagner quand les prix sont hauts du fait que les taxe perçues sur les carburants par la Région sont proportionnelles au niveau des prix? Plus les prix sont hauts, plus c’est le jack- pot pour la Région! Dans un autre registre, pourquoi la Région nous avait-elle caché les énormes surcoûts des grands travaux qu’elle a initiés avant que les journaux locaux en fassent état? Plus loin dans le temps, tout le monde a en mémoire les péripéties autour du marché de l’endiguement de la Rivière des Galets au Port. Y-a-t-il eu transparence? Récemment, les journaux encore, nous exposaient les conditions dans lesquelles Pierre VERGES, d’une part, occupe illégalement du terrain communal dans le lotissement JUJUBES à la Possession, d’autre part, a construit sans tenir compte des règles d’urbanisme. Y aurait-il de la transparence malvenue!
L’arroseur arrosé.
Oui à la demande de Pierre VERGES sur la transparence des prix des carburants … faut-il encore laver tout le linge sale!
La transparence à géométrie variable n’est que manœuvre politicienne pour tromper une fois de plus les électeurs. Les camionneurs l’ont bien compris en disant qu’il fallait arrêter de les prendre pour des cons… SOIF de vérité.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une journée solidaire

Le 15 février 2024 l’association solidarité réunionnaise pour un meilleur lendemain a fait une distribution de denrées alimentaire d’envergure.

Pathétique Poutine ou la maladie du pouvoir

Si je devais évoquer le flair d’un animal face à Poutine, je m’identifierais à un vieux « renard » afin de me rendre compte de sa structure psychologique névrotique complexée sous-jacente. Biden et...

Groupes électrogènes : « Un audit est nécessaire »

Cette lettre s’adresse aux responsables de la Sécurité Civile : l’Etat et les Collectivités. Lors du dernier phénomène cyclonique, des commerçants ont fait la promotion de groupes électrogènes. Anticipant des coupures d’électricité prolongées, des clients faisaient la queue devant certains magasins. La peur des avaries alimentaires a poussé de nombreux Réunionnais à se doter de ce moyen de secours.