Revenir à la rubrique : Faits divers

Trafic de stupéfiants : 40.000 euros de cocaïne dans la nature

Pendant qu'il était en train de réaliser une transaction, un jeune de 21 ans s'est fait voler environ 350 grammes de cocaïne, le 18 août dernier dans Saint-Denis. Le lendemain, les prétendus voleurs ont fait l'objet d'une attaque à main armée à leur domicile. En portant plainte pour violation de domicile, ils ont permis aux policiers de Saint-Denis de mettre la main sur un important trafic. Cinq mis en cause viennent d'être placés en détention provisoire alors que la marchandise s'est envolée.

Ecrit par Isabelle Serre – le vendredi 01 septembre 2023 à 20H13

Ce 18 août, un Réunionnais de 21 ans qui réalisait une transaction s’est fait voler sa marchandise : environ 350 grammes de cocaïne. Le lendemain, deux jeunes cousins soupçonnés d’être les voleurs et une de leurs amies ont été victimes d’une violation de domicile. La porte de l’appartement dionysien où ils se trouvaient a été défoncée par de nouveaux protagonistes à la recherche de la marchandise dont la valeur est estimée à 40.000 euros. Menacés avec un couteau et une arme selon les premiers éléments, les cousins ont porté plainte mettant les policiers de la brigade des stupéfiants sur la piste d’un trafic.

Ce vendredi, une mule âgée de 29 ans originaire de la région de Lyon, soupçonnée d’avoir effectué plusieurs allers-retours entre l’Hexagone et La Réunion afin d’y importer de la cocaïne, a été mise en examen pour trafic de stupéfiants et écrouée. Dans la foulée, le dealer volé, un complice ainsi que les deux cousins ont à leur tour été présentés à un juge d’instruction dans le cadre de l’ouverture d’une information judiciaire.

Les quatre intéressés, dont il faudra déterminer le rôle exact dans cette affaire où les contours restent flous, ont été placés en détention provisoire après leur passage dans le cabinet du magistrat instructeur. Pour tous, le placement derrière les barreaux avait été requis par le parquet du Nord afin d’éviter le renouvellement de l’infraction, prévenir les risques de concertation mais surtout, les protéger, la marchandise concernée étant toujours dans la nature.

Selon nos informations, d’autres mis en cause seraient impliqués dans le trafic et n’auraient pas encore été interpellés.

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Incident à But : Deux personnes électrisées

Deux victimes ont été évacuées en état d’urgence absolue à l’hôpital suite à un incident qui s’est produit dans le magasin But à Saint-Pierre. Le bâtiment a dû être évacué pour permettre la réalisation de tests électriques.