Revenir à la rubrique : Société

Textes pornographiques: L’université ne portera finalement pas plainte

Suite à la révélation mardi soir par Zinfos [du scandale de deux professeurs d’Espagnol]urlblank:https://www.zinfos974.com/Hallucinant-Deux-profs-d-Espagnol-donnent-a-traduire-a-leurs-etudiants-des-textes-pedophiles-et-SM_a138528.html , Domingo Pujante Gonzalez et Ahmed Haderdache Bernardez, enseignants à l’université espagnole de Valence et détachés à l’université de la Réunion dans le cadre du programme Erasmus, et ayant demandé à leurs étudiants de traduire deux textes à caractère pédophile et […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 21 mars 2019 à 12H12

Suite à la révélation mardi soir par Zinfos [du scandale de deux professeurs d’Espagnol]urlblank:https://www.zinfos974.com/Hallucinant-Deux-profs-d-Espagnol-donnent-a-traduire-a-leurs-etudiants-des-textes-pedophiles-et-SM_a138528.html , Domingo Pujante Gonzalez et Ahmed Haderdache Bernardez, enseignants à l’université espagnole de Valence et détachés à l’université de la Réunion dans le cadre du programme Erasmus, et ayant demandé à leurs étudiants de traduire deux textes à caractère pédophile et pornographique, [l’université avait annoncé hier son intention de porter plainte]urlblank:https://www.zinfos974.com/Textes-pornographiques-L-universite-porte-plainte-contre-les-deux-professeurs-d-Espagnol_a138569.html .

D’après nos informations, elle aurait renoncé à le faire.

Pas de plainte

Après la publication du communiqué, les services de l’université -dans laquelle il y a quand même pas mal de professeurs de Droit- se sont aperçus que l’infraction ne pouvait être caractérisée. Elle ne l’aurait été que si des mineurs avaient été concernés ce qui n’est pas le cas s’agissant d’étudiants de 3ème année de licence, donc forcément majeurs.

L’université se contentera donc d’écrire un courrier au procureur de la République. Juste pour se couvrir car, au final, il est peu probable que ça débouche sur une procédure judiciaire.

Sauf si des étudiants se décidaient à agir. Des contacts sont actuellement actuellement pris avec les syndicats d’étudiants pour les inciter à engager une action.

Pas d’action disciplinaire non plus

Par ailleurs, d’un point de vue disciplinaire, l’université ne bougera pas non plus. Il avait été un temps envisagé de traduire les professeurs espagnols devant un conseil de discipline, avant qu’on ne s’aperçoive qu’elle n’était pas compétente, s’agissant d’agents extérieurs non personnels enseignants de l’université de la Réunion.

La peur d’incidents diplomatiques

Enfin, beaucoup plus étonnant et osons le mot scandaleux, certains universitaires, essentiellement de la branche « Espagnol », ont souhaité qu’on ne donne pas un trop grand retentissement à cette affaire, pour ne pas créer d’incidents « diplomatiques » avec l’université de Valence, d’où sont originaires les deux professeurs.

Au final, pas de plainte, pas de sanction disciplinaire. Les deux professeurs vont donc pouvoir rentrer tranquillement en Espagne et recommencer ailleurs.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Coup d’envoi du mois des Visibilités avec la “Konférans Kwir” au Moufia

C’est donc parti pour le mois des Visibilités. Jusqu’au 25 juin prochain, les différentes associations du département vont multiplier les intervention et prise de parole pour lutter contre les préjugés et les discriminations dont sont victimes les personnes LGBTQIA+. Pour marquer ce démarrage, l’association Faar (Formation Animation Accompagnement Recherche) et l’Université de La Réunion organisaient cet après-midi la seconde “Konférans Kwir” au campus du Moufia.

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l’île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Saison des baleines : Globice identifie la première caudale de l’année

Est-ce enfin le grand lancement de la saison des baleines ? Il semble bien que oui, les premiers spécimens commençant déjà à être aperçus le long de nos côtes. Ainsi, l’association Globice a réussi à identifier la première caudale de la saison au large de Terre-Sainte, grâce à une photo d’un bénévole.