Téat Départementaux : « Baro lé ouvert » – 2024

- Département de La Réunion -

par Département de La Réunion – le mercredi 07 février 2024 à 09H56

« Baro lé ouvert, hésite pas, pousse la porte, rent a zot, ici cé zot kaz», ce sont les mots de Thierry Boyer, directeur des Téats Départementaux lors de sa première présentation. Ce vendredi 2 février, devant un parterre de spectateurs venus en nombre, le nouveau délégataire a dévoilé la programmation du premier semestre 2024. Béatrice Sigismeau, vice-Présidente en charge de la culture était présente pour le lancement de cette nouvelle saison.

Le ton est donné avec cette programmation qui pour les premiers spectacles affiche déjà complet. En effet, la Compagnie Hervé Koubi qui ouvre le bal, fait le plein pour ses trois représentations les 9, 10 et 11 février. Thierry Boyer, tout  sourire, nous propose une palette plurielle dont les couleurs seront à 60 % local pour faire vivre la scène réunionnaise, les artistes locaux font en effet la part belle de cette saison. Zanmari Baré, Clara, Séga El, Missty, Gros Babouk anlèr, JF Ganf, Dominique Barret et les Soulpaks ou encore l’humoriste péi Thierry Jardinnot… le mois de mars promet un plongeon dans la kiltir nout péi. Autre précieux moment à partager, un concert symphonique concocté avec l’orchestre de la Région Réunion qui donnera l’occasion à Bernard Joron de réinterpréter ses plus grands succès. Sur la scène 34 musiciens sous la direction de Thierry Boyer du Conservatoire à Rayonnement Régional.

«Je porte un rêve pour La Réunion : que plus jamais ne résonnent les mots “ Sa La Pa Pou Nou ” quand il s’agit de franchir la porte de nos Téats. Je porte un rêve pour La Réunion où résonnent les mots, ouverture, diversité, excellence, identité et lien. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité placer l’écriture de ce nouveau chapitre des Théâtres Départementaux sous le signe de l’ouverture », explique Thierry Boyer.

Une volonté partagée par la collectivité qui souhaite que « le Département prenne toute sa part dans la lutte contre les fractures culturelles. La décentralisation des actions est un enjeu majeur et nous l’avons affichée dans le cahier des charges de la Délégation de Service Publique des théâtres. Je fais confiance à notre délégataire pour proposer aux Réunionnais des moments suspendus dans leur quotidien, de créer la rencontre avec ce que l’Art sait faire de mieux, les émotions », a précisé Béatrice Sigismeau.

Aller à la rencontre du public

Des partenariats publics-privés, des actions menées hors les murs, la mutualisation des spectacles avec d’autres salles, des masters class… autant de recettes pour permettre d’ouvrir au plus grand nombre les portes de la culture d’ici et d’ailleurs.

Parmi les nouveautés, un festival de jazz avec un « Jazz en l’air » du 18 au 27 avril, qui promet un plateau d’une extrême qualité avec en ouverture SWR Big Band et Meddy Gerville qui seront dirigés par Magnus Lindgren qui a travaillé entre autres avec Miles Davis.

Moment attendu et très plébiscité, le concours d’éloquence en mars avec des élèves de La Réunion, de Mayotte, de Madagascar, de Maurice et des Seychelles. La Jeunesse en lèr c’est aussi Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale), ou comment démocratiser la culture avec une pratique musicale ouverte à tous. On retrouve ici des musiciens de 7 à 12 ans.

Le jeune public qui aura lui aussi son festival du 2 au 10 juillet du côté du Téat Champ Fleuri. Pour les vacances, des ateliers et des spectacles seront proposés aux familles.

Côté théâtre, une histoire d’amour d’Alexis Michalik, Acmé sera à découvrir les 26 et 27 avril au Téat Champ-Fleuri. Une pièce couronné du Molière 2020 de la mise en scène d’un spectacle du théâtre privé et qui a été adaptée au cinéma en 2022.

Pour les nostalgiques des guignols de l’info, à découvrir une pièce co-écrite par Bruno Gaccio et Philippe Giangreco, « Les pâtes à l’ail ».  Avec humour, gravité et énormément d’humanité, l’histoire de ces deux copains qui refont le monde est une leçon de vie avec au cœur de la pièce une question, qu’est-on capable de faire par amitié ? La réponse le 10 mai au Téat de Champ-Fleuri.

© crédit photo : Florence Vendôme

CHARTE DES COMMENTAIRES

——
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

– Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes – que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l’équipe de Zinfos974.
– Tout contenu contraire à la loi : l’incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l’humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.
– Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.
– Merci d’éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.
– La répétition d’un même commentaire, assimilée à du spam.
– La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d’un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande « signaler un commentaire abusif » plutôt que d’envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d’indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos974 via l’adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos974 est seul juge des messages qu’il publie ou modère – y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l’adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

——
Toute l’équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique

Le Département s’engage pour la protection des enfants

Le Département s’engage pour la protection des enfants

Le Département, l’Etat, la Procureure Générale de la Cour d’appel, le premier Président de la Cour d’appel, le rectorat, l’Agence Régionale de Santé (ARS),la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et des associations ont signé, le mercredi 21 février, dans l’Hémicycle de la Collectivité, le plan Départemental de Prévention et de Lutte contre les Violences Intrafamiliales en direction des enfants. Une signature effectuée à l’occasion de la réunion de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE).

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x