Revenir à la rubrique : International

États-Unis : Barack Obama ouvre la voie à la régularisation de près de cinq millions de clandestins

Bonne nouvelle pour près des millions de clandestins installés aux États-Unis. Au cours d’une allocution solennelle depuis la Maison Blanche, le président américain Barack Obama a ouvert hier la voie à la régularisation provisoire de quelque 5 millions de clandestins installés aux États-Unis, sur les 11 millions vivant dans le pays et sous la menace […]

Ecrit par SI – le vendredi 21 novembre 2014 à 11H54

Bonne nouvelle pour près des millions de clandestins installés aux États-Unis. Au cours d’une allocution solennelle depuis la Maison Blanche, le président américain Barack Obama a ouvert hier la voie à la régularisation provisoire de quelque 5 millions de clandestins installés aux États-Unis, sur les 11 millions vivant dans le pays et sous la menace d’une expulsion.

Ainsi, dès le printemps 2015, tout clandestin vivant depuis plus de cinq ans aux Etats-Unis, et ayant un enfant américain ou titulaire d’un statut de résident permanent, pourra demander un permis de travail de trois ans.

Par ailleurs, les mineurs arrivés sur le sol américain avant l’âge de 16 ans verront leurs démarches d’octrois de permis de séjour être facilitées.

Barack Obama a justifié ces régularisations car selon lui, « des expulsions de masse seraient à la fois impossibles et contraires à notre caractère ».
« Nous sommes et nous serons toujours une nation d’immigrants. Nous avons tous été un jour des étrangers »
a déclaré le locataire de la Maison Blanche.

Néanmoins, et afin de faire taire toute accusation de laxisme sur la question de l’immigration, Barack Obama a tout de même pris soin de préciser que des contrôles des casiers des illégaux seraient mis en place et les criminels, trafiquants et membres de gangs expulsés systématiquement.

De plus, il parle de ces régularisations -partielles, car les clandestins qui y bénéficieront n’auront pas les droits sociaux des citoyens américains- non pas comme d’une amnistie générale, mais un moyen de permettre aux immigrés de se mettre en conformité avec la loi.

Ce passage en force de Barack Obama n’a pas du tout plu aux Républicains, qui ont estimé que les annonces de ce dernier sont anticonstitutionnelles et sont à la fois un abus de pouvoir et une déclaration de guerre du président US.

Pour le sénateur texan Ted Cruz, issu du Tea Party, Barack Obama utilise « des tactiques de monarque ». Même avis pour Michael Steel, le porte-parole du speaker républicain de la Chambre, John Boehner: « Si l’empereur Obama ignore les Américains et annonce un projet d’amnistie dont il a lui-même reconnu à plusieurs reprises qu’il allait au-delà de son pouvoir constitutionnel, il anéantira les chances de voir aboutir une loi au Congrès, sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres ».

Pour rappel, les Républicains, qui avaient déjà la mainmise sur la Chambre des représentants, sont devenus récemment majoritaires au Sénat américain, contrôlant entièrement le Congrès.

Malgré ces menaces de la part du camp républicain, les Américains sont tout de même favorables dans leur ensemble à accorder la citoyenneté aux clandestins. Dans un sondage publié dans le Wall Street Journal, 57% des Américains y sont pour. Dans le même temps ils sont 48% à désapprouver toute action unilatérale de Barack Obama.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Israël promet une riposte à l’Iran

Le chef de l’armée israélienne a annoncé une « riposte au lancement de ces si nombreux missiles, missiles de croisières et drones sur le territoire de l’État d’Israël. » Une déclaration faite quelques heures avant des prises de position des Etats-Unis et de la Russie en faveur d’une désescalade des tensions.

Australie : Attaque dans une église en pleine messe

Un homme a poignardé plusieurs personnes dans une église en Australie. Parmi les victimes, le prêtre qui était en train de célébrer une messe. Quatre personnnes ont été blessées. L’assaillant aurait déclaré que le prêtre aurait insulté son prophète.

L’Iran saisit un porte-conteneur affilié à Israël : Tensions dans le détroit d’Ormuz

Les Gardiens de la révolution iranienne ont pris le contrôle du porte-conteneur MSC Aries, un navire portugais qui fait partie du groupe appartenant à un milliardaire israélien. Le groupe paramilitaire menace de fermer le détroit, très utilisé pour le trafic commercial. L’Iran a aussi mené des frappes contre Israël ce week-end. Des représailles pourraient continuer à alimenter les tensions.