Revenir à la rubrique : Culture

Tapimandyan, le premier album de La Sépia

La Sépia sort enfin son premier album "Tapimandyan" composé de 8 titres. Des chansons intimistes en créole aux textes doux ou abrasifs mais surtout poétiques. Depuis 2017, ce groupe s’est attaché à définir sa couleur musicale. A travers cet album prometteur, Cécile Fontaine, auteure et interprète, entourée de ses musiciens, nous dévoile ses mélodies évidentes et sensibles.

Ecrit par 39486 – le dimanche 16 janvier 2022 à 16H51

L’album « Tapimandyan » de La Sépia est né le 27 novembre 2022 et il a été célébré comme il se doit, dans l’émotion d’un concert vivant cousu main, en partenariat avec la ville de Saint-André et des associations de couture, à la Maison Valliamée.

Historique du groupe

Le groupe de musique a commencé son travail en 2017 en constituant La Sépia. D’abord en se produisant de manière informelle dans un cercle amical dans la cave d’une maison à Sainte-Marie. Puis, en faisant des apparitions à l’extérieur dans deux lieux « intermédiaires » de l’Est : un kabar associatif à Bras Pétard, une scène ouverte au Bisik à Saint-Benoît et un concert pour l’association Yourte La Vanille à Bras-Panon. 

Encouragé par les retours du public, le groupe obtient une première date à la médiathèque François Mitterrand de Saint-Denis en février 2020. Dès lors, La Sépia choisit de bénéficier des compétences de la compagnie Rouge Bakoly qui offre la possibilité au groupe de se professionnaliser, de rechercher des lieux de diffusion et des aides financières. 

Le groupe adhère au PRMA (Pôle Régional des Musiques Actuelles) et obtient des dates dans le cadre du dispositif Tégé (Tournée Générale). La crise sanitaire vient interrompre cet élan et annuler trois dates. Un des concerts annulé en mai est finalement reporté au Bisik le 20 novembre 2020. Un concert qui confirme la maturité du groupe et la réceptivité du public. 

Les mois suivants, les mesures liées à la crise sanitaire permettent au groupe de jouer seulement trois fois en public : au Vavang’art à l’Entre-Deux en Tégé, à Château Morange dans le cadre d’une restitution de résidence d’écriture avec la ville de Saint-Denis et dans le hall du CRR de Saint-Benoit dans le cadre de la Semaine Créole de la Région Réunion. 

Grâce à l’appui de l’association Rouge Bakoly, une série de concerts est planifiée fin 2021-début 2022 dans le cadre d’un projet de « Diffusion et Territoires » qui réunit différents partenaires institutionnels. 

En parallèle, la collaboration avec Serge Parbatia, technicien son, renommé pour la qualité de ses enregistrements et de ses mixages, a donné l’occasion et l’envie au groupe d’enregistrer ses compositions.

Lire la suite ici et visitez notre page Passions Réunion
 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les Chroniques de tonton Jules #171

Au fou ! C’est tout ce que j’ai trouvé à vous dire en guise d’introduction, ce jour. Les jours passent et les contes de la folie ordinaire enflent avec la constance d’un blob dévastateur. Il va devenir de plus en plus difficile de dormir sans cauchemarder.

Pire que The Exorcist : « France 2050, le scénario noir du climat »

Je déconseillerai formellement ce livre aux personnes trop sensibles incapables de maîtriser leurs émotions. Il est noir, étouffant, accablant. Pire qu’un excellent film d’épouvante, pire que La Tour Infernale, il fout une trouille carabinée. Mais il ne dit que la vérité sur ce que l’homme a créé de pire en osant s’attaquer à la Nature, la 6è extinction de masse, et elle a déjà commencé.

Saint-André s’apprête à vibrer au rythme du DMX Live Festival

La ville de Saint-André se prépare à accueillir du 7 au 9 mai prochain le tout premier DMX Live Festival, un événement musical d’envergure régionale. Organisé par DMX Productions en partenariat avec la municipalité, cet événement promet trois jours de festivités exceptionnelles au Parc du Colosse.