Revenir à la rubrique : Social

St-Louis: Les grévistes ne lâchent pas le morceau, un délégué syndical en garde à vue

Les agents communaux grévistes de Saint-Louis remettent le couvert. Après leur mouvement hier porté par les syndicats CFDT et SAFPTR, ils sont de nouveaux mobilisés ce jeudi matin devant la cuisine centrale. Ils protestent toujours contre la non-titularisation de 139 agents de la commune et réclament également la libération d'un employé communal et délégué syndical, Wilson Adras, placé en garde à vue.

Ecrit par – le jeudi 03 septembre 2020 à 10H10

[Saint-Louis essuie une nouvelle manif, Juliana M’Doihoma balance ses quatre vérités]urlblank:https://www.zinfos974.com/Saint-Louis-essuie-une-nouvelle-manif-Juliana-M-Doihoma-balance-ses-quatre-verites_a159509.html

Pour rappel, la préfecture avait déposé quatre recours pointant des actes entachés d’illégalité lorsque ces agents avaient été engagés. Suite à ce coup de semonce du préfet, la maire Juliana M’Doihoma avait décidé de retirer toutes ces titularisations effectuées entre avril et juillet dernier, dont 48 durant la période électorale.

Une nouvelle mobilisation portée par le syndicat SAFPTR et CFDT avait eu lieu ce mercredi matin, obligeant la première magistrate à commenter cette nouvelle mobilisation, regrettant « l’instrumentalisation » faite par certains politiques de ce mouvement de protestation.

Retour sur cette nouvelle mobilisation, avec des entretiens avec Jean-Pierre Lallemand, délégué syndical (SAFPTR) et la femme de Wilson Adras, au micro de Prisca Bigot:

 

 

Prisca Bigot sur place

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

MFR : Les salariés poursuivent leur mouvement de grève

En grève illimitée depuis la semaine dernière pour exiger de meilleures conditions de travail, les salariés de la Maison familiale rurale (MFR) située à la Plaine-des-Palmistes ont décidé de poursuivre leur mouvement, toujours soutenu par l’Union régionale 974 (UR974).

« Plusieurs chantiers déjà inscrits dans le calendrier social de cette année », assure le Département

Si la collectivité départementale assure respecter le droit de grève « consacré par la constitution », elle exprime néanmoins ses regrets face au mouvement de grève entamé ce jeudi devant ses grilles à l’appel des syndicats SAMFFA et SNT, rappelant la réunion avec la Direction Générale et les services du 27 février dernier, « où des réponses ont été apportées aux points soulevés ».

Département : « Un malaise croissant au sein du personnel »

Le climat social se tend au Conseil départemental, avec une action conjointe ce jeudi des syndicats SAMFFA (Syndicat Assistants Maternels, Assistants Familiaux, Accueillants familiaux) et SNT/CFE-CGC (Syndicat national des Territoriaux CFE/CGC) en soutien aux droits et intérêts des agents. Les griefs portent sur les orientations de l’action sociale départementale, les conditions de travail et les effets délétères sur le personnel.

Mairie de St-Benoit : Les syndicats boycottent le CST et demandent à rencontrer le maire

La mise en place des nouveaux membres du Comité Social Territorial (CST) ne suffit pas à apaiser les tensions au sein de la mairie de St-Benoit, dénoncent les représentants syndicaux. Ces derniers ont décidé de ne pas prendre part au CST convoqué ce mercredi, reprochant au maire, Patrice Selly, une « absence de dialogue social ». Ils tiennent malgré tout à le rencontrer dans les plus brefs délais.