Revenir à la rubrique : Municipales 2020

St-Denis: Didier Robert s’attaque à l’errance animale

Véritable fléau sur notre île, la problématique de l’errance animale commence à prendre sa place dans la campagne des municipales. Ils sont en effet plusieurs candidats à s’engager sur le sujet, en l’intégrant directement dans leur programme. Mieux vaut tard que jamais.  À Saint-Denis, c’est notamment le cas de Didier Robert, qui a donné une […]

Ecrit par – le jeudi 05 mars 2020 à 09H17
Véritable fléau sur notre île, la problématique de l’errance animale commence à prendre sa place dans la campagne des municipales. Ils sont en effet plusieurs candidats à s’engager sur le sujet, en l’intégrant directement dans leur programme. Mieux vaut tard que jamais. 

À Saint-Denis, c’est notamment le cas de Didier Robert, qui a donné une conférence de presse pour en livrer les grandes lignes ce mercredi. Il faut dire que le sujet est devenu populaire, comme en témoigne le score réalisé dans l’île par le parti animaliste lors des dernières européennes (1,43% pour une première). Son représentant à La Réunion, Daniel Médéa, était d’ailleurs présent aux côtés du candidat Robert ce mercredi, avec des acteurs associatifs et professionnels du milieu.
 
« On considère souvent que la question de l’errance est une variable d’ajustement. Or, la responsabilité des élus porte aussi sur cette question puisqu’elle participe au bien-être des animaux mais aussi des personnes », déclare en préambule l’ancien maire du Tampon (et ancien président de la Casud). 
 
La tête de liste « Saint-Denis, c’est le moment » a présenté cinq engagements. Le premier : « procéder avec l’ensemble des acteurs à un recensement le plus exhaustif possible de la situation, avec la création d’une brigade de surveillance ». À l’image d’une brigade verte, cette entité composée d’une dizaine d’agents assermentés serait habilitée à délivrer des sanctions. « La prévention ne fonctionne plus, il faut des amendes », clame Daniel Médéa.
 
L’engagement suivant vise à lutter contre les naissances incontrôlées, sources de la problématique. Il s’agit de promouvoir la stérilisation, « l’une des meilleures réponses que l’on peut apporter ». Si cette politique a un coût, « c’est beaucoup moins cher que l’euthanasie », met en parallèle le candidat.
 
« Il y a beaucoup à faire concernant la place de l’animal »

Toujours au rang des promesses, la création de refuges, mais aussi d’un espace de type caniparc pour permettre aux propriétaires de promener leurs animaux « sans conflits d’usages ». Enfin, Didier Robert annonce la nomination d’un administratif délégué à la cause animale « pour veiller au bon déroulé du programme ». Un élu devrait en outre être spécifiquement chargé de la thématique.
 
« Il y a beaucoup à faire concernant l’image et la place de l’animal dans la ville », note Emeline Pignolet, vétérinaire dans le chef-lieu. « C’est important aussi d’un point de vue sécurité (…). Mais également d’un point de vue sanitaire puisque les animaux peuvent être porteurs de maladies ». D’un point de vue économique de surcroît, puisque l’image de notre île en pâtit, comme le fait remarquer Daniel Médéa. 
 
Alors que la problématique de la maltraitance vient s’ajouter à celle de l’errance, c’est tout un travail d’éducation qui semble nécessaire aux acteurs. Même primordial. « L’idée de bien-traitance devrait être abordée directement dans les écoles », estime Caroline Baroche, présidente de l’association RPA (dont la page dépasse les 180.000 abonnés sur Facebook). « C’est en intervenant dès le plus jeune âge qu’on peut faire avancer les choses ».

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le PCR demande l’annulation des municipales à Saint-Leu

En raison du peu de citoyens ayant participé à l’élection du maire, seul candidat en lice, le PCR de Saint-Leu demande la tenue de nouvelles élections, estimant que la nouvelle équipe municipale est illégitime.
Ci-dessous, le communiqué de la section de Saint-Leu du PCR.

Richard Nirlo investi maire de Sainte-Marie

Au bout d’une longue et rugueuse campagne électorale, Richard Nirlo a été confirmé à la tête de Sainte-Marie. Un premier mandat issu d’une élection pour celui qui fut longtemps l’adjoint de Jean-Louis Lagourgue.

André Thien Ah Koon entame son 6e mandat

Le maire du Tampon rempile pour un nouveau mandat. Élu pour la première fois en 1983, TAK garde toujours autant d’émotion lorsqu’il enfile l’écharpe de maire. Il aura occupé cette fonction sur cinq décennies.

Les 6 derniers maires installés ce dimanche

C’est aujourd’hui que les élections municipales prennent fin. Ce dimanche 5 juillet, les six derniers maires à ne pas être encore installés vont recevoir leur écharpe dans la journée. Tour d’horizon de ces élus.

Tribune libre : « Le triomphe du vert » selon Yvette Duchemann

En ce week-end d’installation des maires élus au second tour, l’ancienne candidate écologiste à la mairie de Saint-Denis est revenue sur le résultat de ces élections municipales. La conseillère municipale ne boude pas son plaisir de voir quatre femmes accéder à la tête d’une commune, mais surtout de voir la vague verte déferler sur le pays.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial