Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Sports collectifs : Les équipes réunionnaises si proches de l’exploit en 2022

L’année 2022 va bientôt rendre son verdict et l’heure est venue de faire le bilan sportif des équipes péi dans les compétitions nationales. La Case Cressionnière est passée à deux doigts d’un titre national, quand les basketteuses du Tampon ont échoué au pied du podium. Bonus inattendu, les jeunes de Saint-Benoît sont champion du monde Tchoukball.

Ecrit par GD – le mercredi 28 décembre 2022 à 06H36

Handball : La Cressonière vice-championne de France

L’aventure a été belle, mais s’est terminée avec une pointe d’amertume pour la Case Cressionnère. Auréolé du titre de champion ultramarin après leur victoire face aux Guadeloupéens de l’ASUP, le 3e titre d’affilé, les Saint-Andréens ont affronté la redoutable équipe de Vénissieux en finale du Championnat de France de National 2. Invaincus jusque-là, les Rhodaniens n’ont laissé aucune chance à leur adversaire en l’emportant 31 à 25. 
Malgré la désillusion, cette saison est à marquer d’une pierre blanche pour la Case Cressonière qui est championne de La Réunion, championne des Outre-mer et vice-championne de France.

La Coupe des clubs champions de l’océan Indien a également vu le sacre des équipes réunionnaises. Chez les hommes, l’AS Morange s’est défait de l’ASC Tsingoni en finale (26-22), tandis que les joueuses de l’IHBF Saint-Denis ont conservé leur titre face aux Malgaches du MY SAH HBC (31-23).

Football : La Tamponnaise prête pour 2023

La saison aurait pu être sans saveur du côté du stade Kléber Picard, mais finalement les Tamponnais ont su la rendre exceptionnelle. Arrivé à une honorable 4e place lors du championnat, les hommes de Jean-Pierre Bade ont su répondre présent lors de la Coupe régionale de France. Après avoir réussi à se défaire de la JSSP en finale au bout du suspense (5 tirs aux buts à 4), les Bleus ont réussi l’exploit d’éliminer le FCM Aubervilliers lors du 8e tour. 
La Tamponnaise va tenter de poursuivre cette belle aventure face au Racing Club Pays de Grasse le 7 janvier prochain.
 

Basket-Ball : Les Tamponnaises en patronnes 

Après la désillusion au mois de juin où elles ont perdu face à l’AS Montferrand pour la 3e place du Championnat de France féminin de National 3, les Tamponnaises vont à nouveau pouvoir tenter leur chance l’année prochaine. Les joueuses de Romuald Tami-Tabeth se sont imposées face aux Mahoraises de Fuz’Ellipse (69-38) en finale de Basket Zone océan Indien. L’aventure continue avec l’espoir de monter sur le podium.
Chez les hommes, l’aventure s’est arrêtée en finale pour le Basket-Club de Saint-Denis (BCD), battu en final par le Basket-Club de M’stapéré (49-55).

Tchoukball : Les jeunes Bénédictins sur le toit du monde

Ce sport méconnu, mélangeant le handball, le volley-ball et le squash, a offert un titre mondial à La Réunion. L’équipe des moins de 12 ans de Tchouckball de Saint-Benoît a remporté le Tournoi international de Genève. Pour cela, ils ont battu Hong-kong en final sur le score de 16 à 12.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un diagnostic global du Sport à La Réunion pour façonner demain

La Conférence régionale du sport va lancer ses ateliers de concertation afin d’aboutir à un diagnostic général du sport à La Réunion et d’adopter un Projet sportif territorial (PST). C’est pourquoi tous les acteurs gravitant autour du monde du sport sont invités à venir donner leur avis pour préparer au mieux l’île à la pratique sportive de demain.

La Plus Fashion Week fait son show à l’hôtel Créolia

La première édition de La Plus Fashion Week océan Indien organisé par l’association Ô Cœur des Femmes, s’est tenu hier soir à l’hôtel Excel Créolia à Saint-Denis. Un show de trois heures, mélange de catwalk de collections et de tableaux artistiques qui ont ravi un public nombreux venu apprécier la diversité des mannequins et le professionnalisme des organisateurs.

Après vingt ans de conflit, l’élevage bovin de la famille Bègue pourrait être régularisé

Entre nécessité de préservation de l’environnement d’un côté, et appel à la défense d’une activité pastorale de l’autre, le débat sur l’élevage bovin de la famille Bègue, dans le fond de la rivière de l’Est, symbolise les fortes tensions entre autorités de tutelle et agriculteurs installés dans le cœur du Parc national. Après un an de médiation avec l’ONF, le Département, le Parc national et la Daaf, la possibilité d’un règlement à l’amiable, par le biais de la signature d’une convention d’occupation temporaire, semble être envisagée. Même si le Parc national, échaudé, requiert de solides garanties, notamment en matière de lutte contre les espèces exotiques invasives.