Revenir à la rubrique : Social

SPL Estival : Le mouvement de grève suspendu

La SPL Estival annonce que les discussions avec l'ensemble des acteurs ont connu une progression significative, aboutissant à la suspension du mouvement de grève en cours.

Ecrit par N.P. – le mercredi 22 novembre 2023 à 17H43

Le communiqué :

L’investissement et l’engagement de Patrice Selly, président par intérim, des membres du conseil d’administration et de la directrice générale de la SPL Estival ainsi que de l’ensemble des acteurs impliqués, ont permis d’aboutir à une avancée importante. Grâce au dialogue social très constructif qui s’est engagé, un accord a été signé ce jour. Ces négociations productives entraînent la suspension du mouvement de grève en cours.
Nous pouvons donc annoncer pour demain un retour à la normale du service de transport urbain sur l’ensemble du territoire Est. . Les discussions se poursuivront en vue de parvenir à la pérennité de l’emploi et de la SPL ESTIVAL
Thèmes : Cirest | SPL Estival
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Romuald
3 mois il y a

« Un accord a été signé ce jour »… qui dit quoi ?
Vous le saurez à la Saint Glin Glin !
Vive la transparence !

Dans la même rubrique

SPL Estival : Le redressement judiciaire prolongé de trois mois

Le tribunal de commerce de Saint-Denis a prolongé jusqu’au 22 mai le redressement judiciaire de la SPL Estival, le temps d’affiner les contours du nouveau plan de sauvegarde économique (PSE) ébauché après la grève des salariés, en fin d’année dernière. Pour garantir la survie de l’entreprise publique de transport, environ 70 salariés auront le choix entre accepter une baisse de leur rémunération, ou partir dans le cadre d’un licenciement économique.

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.